Filtrer par thèmes

[ Tout sélectionner ]

Type de document

[ Tout sélectionner ]

  • Casse pleine

    Casse pleine



    Crédits:
  • L’Atelier de l’imprimeur

    L’Atelier de l’imprimeur

    Enluminure copiant la marque de Josse Bade, dans Chants royaux sur la Conception, vers 1530, « Le doctrinal sans macule ».

    Crédits:
  • Marque typographique de l’imprimeur parisien Josse Bade, présentant son imprimerie.

    Marque typographique de l’imprimeur parisien Josse Bade, présentant son imprimerie.

    On y voit, sur la gauche, les deux ouvriers à la presse : l’un tirant sur le barreau, l’autre répartissant l’encre sur ses balles. Sur la droite, le compositeur est installé à la casse, et lit le texte affiché sur son visorium. Au fond à droite, des volumes déjà reliés sont prêts à être vendus aux clients.

    Crédits:
  • Presse de type Gutenberg

    Presse de type Gutenberg

    Présentée au Musée de l’Imprimerie de Lyon.

    Crédits:
  • Missale Mozarabes, Tolède, 1500.

    Missale Mozarabes, Tolède, 1500.

    Le colophon de ce missel espagnol est représentatif de la diffusion de l’imprimerie en Europe : la publication, commandée par le cardinal Ximenes de Cisneros, est exécutée aux frais du libraire d’origine italienne Melchior Gurrizo, par un ouvrier allemand : « Petrum Hagembach Alemanus. »

    Crédits:
  • Les imprimeries en Europe de 1470 à 1500.

    Les imprimeries en Europe de 1470 à 1500.

    Cartes établies par Philippe Nieto. In : Le Berceau du livre imprimé. Autour des incunables, Brepols, 2010, Collection Études Renaissantes.

  • Mobilité comparée des imprimeurs lyonnais et parisiens au XVe siècle

    Mobilité comparée des imprimeurs lyonnais et parisiens au XVe siècle

    Par convention, le déplacement d’un imprimeur est représenté par un trait suivant la voie la plus courte, ou la plus vraisemblable entre deux lieux. L’épaisseur du trait est proportionnelle au nombre de passages d’un lieu à l’autre. Les pointillés signalent les itinéraires rattachés à une région sans détermination d’un lieu précis. Un point d’interrogation souligne un doute sur le lieu.

  • Filigranes de papiers tirés des archives de la ville d’Amboise (XVe siècle).

    Filigranes de papiers tirés des archives de la ville d’Amboise (XVe siècle).

    Le filigrane est un motif figuratif modelé à l’aide d’un fil de fer cousu sur la forme à papier. La feuille de papier, moins épaisse à l’endroit du filigrane, laisse ainsi transparaître la lumière. Le filigrane permet de dater le papier, de localiser les moulins, ou d’identifier les papetiers . Ici, les filigranes reproduisent une roue à aube (la roue du moulin) et une licorne

    Crédits:
  • Portrait de Gutenberg

    Portrait de Gutenberg

    Dans : André Thevet Vrais portraits et vie des hommes illustres, Paris, veuve de Jacques Kerver,1584).

    Crédits:
  • Origine des imprimeurs lyonnais et parisiens au XVe siècle.

    Origine des imprimeurs lyonnais et parisiens au XVe siècle.



    Crédits:
  • Gasparinus Barzizius

    Gasparinus Barzizius

    Epistolae. Ed. Johannes Heynlin dit « de Lapide », Paris, Ulrich Gering, Martin Crantz et Michael Friburger, 1470, in 4°. Poème final indiquant, dans le premier livre imprimé à Paris, les prénoms des trois premiers imprimeurs Michel [Friburger], Ulrich [Gering], et Martin [Krantz].

    Crédits:
  • <span class='italique'>Catalogue des livres</span> de Robert Estienne, 1544.

    Catalogue des livres de Robert Estienne, 1544.



    Crédits:
  • Portrait d’Ulrich Gering

    Portrait d’Ulrich Gering

    Gravure du XVIIe siècle d’après un portrait disparu conservé au collège de Montaigu.

    Crédits:
  • Lettres de naturalisation des trois typographes par Louis XI, février 1474/1475.

    Lettres de naturalisation des trois typographes par Louis XI, février 1474/1475.



    Crédits:
  • Vitrail de la manufacture de Sèvres

    Vitrail de la manufacture de Sèvres

    Le roi Louis XI encourage l’imprimerie. Vitrail de la manufacture de Sèvres, d’après Claude-Aimé Chenavard et Joseph Nicolas Robert-Fleury, 1834-1838.

    Crédits:
  • <span class='italique'>Tristant chevalier de la Table ronde nouvellement imprimé à Paris</span>, Vérard, 1496.

    Tristant chevalier de la Table ronde nouvellement imprimé à Paris, Vérard, 1496.

    Au XVe siècle, pour protéger la première page du livre (qui était vendu en feuille), les libraires prennent l’habitude de laisser un feuillet blanc initial, sur lequel ils indiquent sommairement le titre de l’ouvrage : la page de titre est née.

    Crédits:
  • <span class='italique'>Roman de Tristan</span>, Antoine Vérard, 1496

    Roman de Tristan, Antoine Vérard, 1496

    Cet exemplaire du Roman de Tristan, imprimée à Paris par Antoine Vérard en 1496, a toutes les caractéristiques d’un livre manuscrit. Il est imprimé sur parchemin (la plupart des autres exemplaires sont sur papier), et a reçu une riche enluminure. Ses caractères gothiques imitent l’écriture des manuscrits français du XVe siècle.

    Crédits:
  • <span class='italique'>Divers jeux rustiques et autres œuvres</span>, Paris, F. Morel, 1560.

    Divers jeux rustiques et autres œuvres, Paris, F. Morel, 1560.

    Page de titre moderne, telle qu’elle apparaît à partir des années 1530 : les informations (titre, auteur) sont clairement hiérarchisées ; la mise en page est sobre ; l’adresse de l’éditeur et la date de publication apparaissent clairement.

    Crédits:
  • <span class='italique'>Nouveau Testament</span>, Lyon, Buyer, 1476

    Nouveau Testament, Lyon, Buyer, 1476

    Les premières éditions imprimées n’avaient pas de page de titre. Cette édition du Nouveau Testament (Lyon, Buyer, 1476) commence, sans autre forme d’introduction, par la formule héritée de la tradition manuscrite : « Cy commence » (en latin Incipit).

    Crédits:
  • Bible latine imprimée avec la glose (Strasbourg, ca. 1480)

    Bible latine imprimée avec la glose (Strasbourg, ca. 1480)

    Une mise en page caractéristique du livre médiéval, ici adoptée pour la première édition de la Bible latine imprimée avec la glose (Strasbourg, ca. 1480). Le texte principal de la Bible figure au centre de la page, sur deux colonnes, en gros caractères gothiques. Le commentaire (glose) l’englobe intégralement. Cet exemplaire a reçu, comme un manuscrit, une riche enluminure à la feuille d’or et en couleurs.

    Crédits:
  • Francesco Filelfo, <span class='italique'>Epistolae</span>, Leyde, Johannes Severi, 1509

    Francesco Filelfo, Epistolae, Leyde, Johannes Severi, 1509

    À la fin du XVe siècle et au début du XVIe, les pages de titres présentent souvent des compositions chargées, sans aucune hiérarchisation des informations. Le titre de cette édition des Epistolae de Francesco Filelfo (Leyde, Johannes Severi, 1509) possède un texte extrêmement long, agrémenté de gravures qui n’ont pas d’autre fonction que d’occuper les espaces laissés blancs.

    Crédits:
  • Gothique « textura », ou « lettre de forme »

    Gothique « textura », ou « lettre de forme »

    Variante de l’écriture gothique la plus raide et la plus formelle, cette écriture est constituée principalement d’épais traits verticaux parallèles les uns aux autres.

    Crédits:
  • Gothique bâtarde

    Gothique bâtarde

    Écriture cursive appliquée propre aux manuscrits français du XVe siècle.

    Crédits:
  • <span class='italique'>Les Quatre livres de Caton</span>

    Les Quatre livres de Caton

    Paris, R. Breton et Ph. Danfrie, 1559, 8°. La « lettre française d’art de main » (appelée « caractères de civilité » à partir du XVIIIe siècle), inventée par Robert Granjon à Lyon en 1557, reproduit l’écriture cursive française du XVIe siècle. Elle a été peu employée dans l’imprimerie.

    Crédits:
  • Gothique « rotunda », ou « lettre de somme »

    Gothique « rotunda », ou « lettre de somme »

    Écriture gothique très ronde et souple, utilisée pour imprimer tous types de livres en latin (traités juridiques ou philosophiques, théologie, etc.).

    Crédits:
  • Première police de caractères romains

    Première police de caractères romains

    Reproduisant l’écriture humanistique italienne, cette police fut employée par les imprimeurs Sweynheim et Pannartz à l’abbaye de Subiaco (Italie) en 1465.

    Crédits:
  • Incipit de Gasparinus Barzizius

    Incipit de Gasparinus Barzizius

    Epistolae, ed. Johannes Heylin dit « de Lapide », Paris, Ulrich Gering, Martin Crantz et Michael Friburger, [1470], in 4° . Les premiers caractères d’imprimerie utilisés à Paris sont déjà des lettres romaines. Leur dessin est relativement maladroit, mais curieusement elles sont déjà très maigres. Dès 1473, cependant, les imprimeurs parisiens reviendront à la gothique.

    Crédits:
  • Premiers caractères italiques.

    Premiers caractères italiques.

    Gravés par Francesco Griffo pour le compte d’Alde Manuce en 1499, ces caractères reproduisent la cancellaresca, écriture cursive des humanistes italiens.

    Crédits:
  • Geoffroy Tory, <span class='italique'>Champ Fleury</span>. Art & Science de la deue & vraye Proportion des Lettres. Paris, 1529.

    Geoffroy Tory, Champ Fleury. Art & Science de la deue & vraye Proportion des Lettres. Paris, 1529.

    Ce célèbre livre établit une théorie calligraphique pour dessiner la lettre romaine.

    Crédits:
  • Le charme des premiers caractères romains : Entretien avec Roxane Jubert, 15 juin 2011, 1'27''

    Le charme des premiers caractères romains : Entretien avec Roxane Jubert, 15 juin 2011, 1'27''

    Le regard d'une typographe sur les premières créations typographiques de romains

  • Henry de Saint-Didier, Traité.

    Henry de Saint-Didier, Traité.

    Traité contenant les secrets du premier livre sur l’espee seule, Paris, Dallier, 1573(). Une bonne illustration vaut mieux qu’un long discours. La gravure sur bois est ici appliquée à des fins pédagogiques, dans un manuel d’escrime.

    Crédits:
  • Béroalde de Verville, <span class='italique'>Le Tableau des riches inventions…</span>

    Béroalde de Verville, Le Tableau des riches inventions…

    Présentées dans le Songe de Poliphile, Paris, Guillemot, 1600, 2°. La deuxième traduction française du Songe de Poliphile possède un frontispice gravé en taille-douce. Cette technique de gravure sur cuivre permet de réaliser des figures beaucoup plus fines que la gravure sur bois.

    Crédits:
  • Vésale, <span class='italique'>De humani corporis fabrica</span>, 1543

    Vésale, De humani corporis fabrica, 1543

    Un chef-d’œuvre de la gravure sur bois, dans l’un des plus importants traités d’anatomie de la Renaissance. Un bon exemple d’illustration dans un livre scientifique. Malgré son apparente désinvolture, cette gravure comprend de nombreuses informations scientifiques : chaque os est numéroté, et précisément décrit dans une légende imprimée à part.

    Crédits:
  • Une page des Emblemata d’Alciat

    Une page des Emblemata d’Alciat

    Lyon, Macé Bonhomme, 1551.
    Genre à part, le livre d’emblème est très en vogue aux XVIe et XVIIe siècles. Chaque gravure illustrant une morale est commentée en quelques vers.

    Crédits:
  • Francesco Colonna, <span class='italique'>Hypnerotomachia Poliphili</span>.

    Francesco Colonna, Hypnerotomachia Poliphili.

    Alde Manuce, Venise, 1499.

    Crédits:
  • La page de titre des éditions imprimées à Paris, de 1530 à 1560 (1). Entretien avec Geneviève Guilleminot, 8 juillet 2011, 4'24

    La page de titre des éditions imprimées à Paris, de 1530 à 1560 (1). Entretien avec Geneviève Guilleminot, 8 juillet 2011, 4'24



  • La mise en page des éditions imprimées à Paris, de 1530 à 1560 (2). Entretien avec Geneviève Guilleminot, 8 juillet 2011, 4'41

    La mise en page des éditions imprimées à Paris, de 1530 à 1560 (2). Entretien avec Geneviève Guilleminot, 8 juillet 2011, 4'41



  • Colporteur vendant des alphabets et des livres d’Heures,.

    Colporteur vendant des alphabets et des livres d’Heures,.

    Gravure sur bois coloriée dans Anciens cris de Paris, XVIe siècle.

    Crédits:
  • Le <span class='italique'>Grant pardon de Nostre Dame de Reims.</span>

    Le Grant pardon de Nostre Dame de Reims.

    Paris, Jean du Pré ou Guy Marchant, 1482.
    Cette affiche est sans doute la plus ancienne affiche française conservée. Elle a été imprimée en 1482 pour réunir des fonds afin de restaurer la Cathédrale de Reims, endommagée lors d’un incendie l’année précédente. Cette affiche est une indulgence : elle informe les fidèles que, moyennant un don en argent pour reconstruire la Cathédrale de Reims, leurs péchés seront pardonnés.

    Crédits:
  • <span class='italique'>L'homme anatomique</span>, Thielman Kerver, 1520

    L'homme anatomique, Thielman Kerver, 1520

    En tête des livres d’heures imprimés à Paris dans la première moitié du XVIe siècle, apparaît souvent l’homme anatomique ou zodiacal, représentant un squelette ou un homme nu avec indication des influences des quatre éléments (feu, air, eau, terre) et des planètes sur le tempérament : le corps humain est régi par quatre humeurs (sang, lymphe, bile, atrabile ou pituite) comme le monde est divisé en quatre éléments. Cette gravure est révélatrice de l’ajout dans des ouvrages imprimés en caractères gothiques, cohabitant avec les ouvrages humanistes, de citations d’ordre astrologique et de préceptes de médecine populaire.

    Crédits:
  • <span class='italique'>La terrible et merveilleux signe qui a esté veu sur la Ville de Paris</span>. Paris.

    La terrible et merveilleux signe qui a esté veu sur la Ville de Paris. Paris.

    Alain Lotrian, 1530.

    Crédits:
  • Guillaume Budé, <span class='italique'>Commentarii linguae graecae</span>, Paris, Josse Bade

    Guillaume Budé, Commentarii linguae graecae, Paris, Josse Bade



    Crédits:
  • Érasme édité par Froben

    Érasme édité par Froben



    Crédits:
  • <span class='italique'>De Asse</span>, Guillaume Budé

    De Asse, Guillaume Budé

    Paris Josse Bade, 1527
    La seconde des marques typographiques de Josse Bade

    Crédits:
  • <span class='italique'>Dictionnarium Latino Gallicum</span>

    Dictionnarium Latino Gallicum

    Roberto Stepheni, 1546.

    Crédits:
  • François I<sup>er</sup>, roi de France

    François Ier, roi de France

    Peinture par Jean Clouet, huile sur bois, XVIe siècle.

    Crédits:
  • <span class='italique'>Thucydide</span> (trad. par Claude de Seyssel).

    Thucydide (trad. par Claude de Seyssel).

    Page de titre, Paris, Josse Bade, 1527

    Crédits:
  • <span class='italique'>Duodecim Prophetae Malachias cum commentariis Rabbi David Kimhi</span>

    Duodecim Prophetae Malachias cum commentariis Rabbi David Kimhi

    [Bible hébraïque], 1539. (24x16).
    L’ouvrage porte la mention Cum privilegio Regis

    Crédits:
  • Geoffroy Tory, <span class='italique'>Champ Fleury</span>

    Geoffroy Tory, Champ Fleury

    1529, f. 8

    Crédits:
  • <span class='italique'>Défense et illustration de la langue francoyse</span>

    Défense et illustration de la langue francoyse

    Joachim Du Bellay, Paris, imprimé pour Arnoul L’Angelier, 1549. voir le document

    Crédits:
  • <span class='italique'>Prologue des Chroniques de France</span>

    Prologue des Chroniques de France

    Paris, Pasquier Bonhomme, 16 janvier 1476/1477

    Crédits:
  • Ordonnance de Villers-Cotterêt, 6 septembre 1539, feuillet 1 r. ; feuillet XX r.

    Ordonnance de Villers-Cotterêt, 6 septembre 1539, feuillet 1 r. ; feuillet XX r.

    Ordonnances royaulx sur le faict de justice et abreviation des procès par tout le royaume de France faictes par le Roy...et publiées en la court du parlement à Paris le sixième jour du mois de septembre l’an mil cinq cent trente neuf...à Paris, en la grande salle du Palais par Galliot Du Pré et Jehan André, libraires... Cette ordonnance stipule que tous actes et exploits de justice seraient désormais rédigés en français.

    Crédits:
  • <span class='italique'>Le fondeur de caractères</span>

    Le fondeur de caractères

    Par Jost Amman, planche extraite du « Ständebuch » (« livre des métiers »), 1568.
    Le fondeur verse le plomb dans la matrice de la fondeuse. Les caractères déjà coulés sont dans le panier au premier plan à gauche.

  • <span class='italique'>Le graveur</span>, par Jost Amman

    Le graveur, par Jost Amman

    planche extraite du « Ständebuch » (« livre des métiers »), 1568. Précédant la typographie, la xylographie consistait à reporter un texte sur une planche et à le mettre en relief en creusant le bois autour des lettres.

  • <span class='italique'>Un atelier de papetier</span>

    Un atelier de papetier

    Par Jost Amman, planche extraite du « Ständebuch » (« livre des métiers »), 1568.

  • L’imprimeur, par Jost Amman, planche extraite du «&nbsp;<span class='italique'>Ständebuch</span>&nbsp;» (« livre des métiers »), 1568.

    L’imprimeur, par Jost Amman, planche extraite du « Ständebuch » (« livre des métiers »), 1568.



  • Albrecht Dürer, Sujet satirique, dessin à la plume, 20,4x29,8 cm, 1511

    Albrecht Dürer, Sujet satirique, dessin à la plume, 20,4x29,8 cm, 1511

    La scène centrale représente un imprimeur à la presse

    Crédits:
  • Jacques Toussain

    Jacques Toussain

    Lexicon Graecolatinum, Paris, Ch. Guillard, 1552, 2°.
    Le Registre, souvent imprimé à la fin du livre, répertorie les différents cahiers constituant le livre. Il sert à la fois à l’acheteur qui achète l’ouvrage « en blanc » (non relié) et qui peut ainsi vérifier qu’il ne lui manque pas de feuille, et au relieur, qui peut s’assurer de l’ordre dans lequel il doit coudre les cahiers.

    Crédits:
  • Plat supérieur d’une reliure de Geoffroy Tory

    Plat supérieur d’une reliure de Geoffroy Tory

    Parmi les ornements on distingue la marque du pot cassé.

    Crédits:
  • La galerie du Palais

    La galerie du Palais

    Gravure par Abraham Bosse, vers 1638. La galerie du Palais est une galerie marchande où se vendent toutes sortes de nouveautés dont les nouveautés littéraires : à gauche la boutique d’un libraire.

    Crédits:
  • Reliure en maroquin vert

    Reliure en maroquin vert

    Reliure en maroquin vert à décor doré d’entrelacs géométriques complétés de fers pleins. Cette reliure fut exécutée pour Jean Grolier, atelier de Jean Picard, vers 1540 sur l’ouvrage Giovanni Battista Pio, Annotamenta, J.A.P. de Benedictis, 1505

    Crédits:
  • Le relieur

    Le relieur

    Par Jost Amman, planche extraite du « Ständebuch » (« livre des métiers »), 1568.

    Crédits:
  • Le parcheminier

    Le parcheminier

    s

  • Reliure décorée d’une licorne.

    Reliure décorée d’une licorne.

    Dans : Les aphorismes d’’Hippocrate, prince des médecins, Kerver, 1558.

    Crédits:
  • Reliure à la grecque

    Reliure à la grecque

    Reliure à la grecque en maroquin brun à plein décor d’arabesques, aux armes d’Henri II, Paris, atelier du relieur du roi, vers 1556-1558.

    Crédits:
  • <span class='italique'>La Nef des fols du monde</span>

    La Nef des fols du monde

    Sébastien Brandt, Bâle, 1494. Gravure sur bois identifiée comme étant l’œuvre d’Albert Dürer

    Crédits:
  • Salle de lecture de la bibliothèque de Leyde en 1610

    Salle de lecture de la bibliothèque de Leyde en 1610

    Dans cette gravure de W. Swaenenburgh, d’après J.C. Wondenus, même si les livres sont toujours enchaînés comme dans les bibliothèques institutionnelles du Moyen Âge, la conception moderne de la bibliothèque, lieu de conservation mais aussi salle de lecture, reflète l’idéal humaniste de l’accès organisé à tous les savoirs. Organisée en rangées disciplinaires, la bibliothèque de Leyde, dont la construction fut terminée en 1593, permit de mettre tous les manuscrits et ouvrages imprimés à la disposition du public, selon un ordre systématique bien défini.

    Crédits:
  • Un copiste

    Un copiste

    In : Les Sermons de saint Augustin, Paris, Gering et Rembolt, vers 1498

    Crédits:
  • Danse macabre de Husz.

    Danse macabre de Husz.

    Première représentation d’un atelier d’imprimerie

    Crédits:
  • Gravure anonyme

    Gravure anonyme

    représentant un atelier d’imprimerie au XVIe siècle.

    Crédits:
  • Marque de Robert Estienne. .

    Marque de Robert Estienne. .

    Dans : Dictionarium Latino Gallicum, 1546. Robert Estienne choisit la marque de l’olivier en signe de reconnaissance pour sa grand-mère, Laure de Montolivet, qui était d’origine provençale, et comme devise, « Noli altum sapere sed time » (ne goûte pas à la profondeur, mais respecte la).

    Crédits:
  • Marque de Geoffroy Tory.

    Marque de Geoffroy Tory.

    Dans : In filiam charissimam… Epitaphia et dialogi. Simon de Colines pour Geoffroy Tory, Paris, 1523.

    Crédits:
  • Marque de Sébastien Gryphe.

    Marque de Sébastien Gryphe.

    Dans : In canonica apostolorum septem epistolas collatio. iuxta eruditorum sententiarium facto per S. Theologiae Doctorem Claudium Guillaudum Bellijocensem,…, Sébastien Gryphe, Lyon, 1543.

    Crédits:
  • Marque d’André Wechel.

    Marque d’André Wechel.

    Dans : Grammaire de P. de La Ramée, lecteur du roi à l’université de Paris, 1573.

    Crédits:
  • Livre des receveurs de la Nation d’Allemagne de l’an 1494 à l’an 1530

    Livre des receveurs de la Nation d’Allemagne de l’an 1494 à l’an 1530

    Enluminure reproduisant Charlemagne, figure emblématique de la Nation d’Allemagne (fol. 84 v°).

    Crédits:
  • Livre des receveurs de la Nation d’Allemagne de l’an 1494 à l’an 1530

    Livre des receveurs de la Nation d’Allemagne de l’an 1494 à l’an 1530

    En vis-à-vis d’une enluminure représentant Charlemagne, patron de la Nation d’Allemagne, prise de fonction en 1506 en tant que receveur de la Nation d’Allemagne de maître Berthold Rembolt, imprimeur-libraire, originaire du diocèse de Strasbourg.

    Crédits:
  • Marque typographique de Gering et Rembolt

    Marque typographique de Gering et Rembolt

    La marque typographique de Gering et Rembolt tenant le Soleil d’or apparaît pour la première fois en 1494.

  • <span class='italique'>Heures à l’usage de Rome</span>

    Heures à l’usage de Rome

    Page de titre enluminée par Étienne Colaud.
    Page d’un ouvrage publié par Geoffroy Tory et Simon de Colines (édition partagée), Paris, 16 janvier 1525, qui fut offert en cadeau de mariage à Robert Estienne et Perrette Bade.

    Crédits:
  • Jacques Toussain

    Jacques Toussain

    Lexicon Graecolatinum, Paris, Charlotte Guillard, 1552, 2°. Préface
    Dans cette préface, seul texte signé par Charlotte Guillard, la veuve fait le bilan de sa carrière. Elle conclut ainsi : « Depuis cinquante ans, je prends en charge l’impression de ces livres, c’est-à-dire que je pousse et roule avec moi une très grande masse de dépenses et de tracas ».

    Crédits:
  • Bernardus

    Bernardus

    Opera, Paris, B. Rembolt, 1513, 2°.
    Dans cette gravure, l’imprimeur Berthold Rembolt se fait représenter (en bas à droite) en compagnie de sa jeune femme Charlotte Guillard. On a dans cette gravure l’un des rares portraits connus de femme-libraire du XVIe siècle.

  • <span class='italique'>Institution de la religion chrétienne</span>

    Institution de la religion chrétienne

    Jean Calvin, Genève, Jean Crespin, 1560

    Crédits:
  • Edict faict par le roy

    Edict faict par le roy

    Edict faict par le roy, sur certains articles, faictz par la faculté de Theologie de l’uniuersité de Paris, touchans et concernans nostre foy & religion chrestienne, & forme de prescher. Auec le Cathologue des livres censurez… Paris, Jean André, 20 juillet 1545

    Crédits:
  • <span class='italique'>Cathalogue des livres condamnez et censurez par la faculté de théologie de Paris.</span>

    Cathalogue des livres condamnez et censurez par la faculté de théologie de Paris.

    Paris, Benoît Prévost pour Jean André, 26 août 1544

    Crédits:
  • Antoine Marcourt, Placard contre la messe, Pierre de Vingle, Neuchâtel, 1534.

    Antoine Marcourt, Placard contre la messe, Pierre de Vingle, Neuchâtel, 1534.

    Un des "placards" du 18 octobre 1534 rédigé par Antoine Marcourt, pasteur de Neuchâtel et imprimé dans cette même ville par Pierre de Vingle. Il s’intitule Articles véritables sur les horribles, grands et insupportables abus de la messe papiste, inventée directement contre la sainte Cène de Notre Seigneur, seul médiateur et sauveur Jésus-Christ. Articles véritables sur les horribles, grands et importables abus de la Messe papale : inventée directement contre la Sainte Cène de Jésus Christ.

    Crédits:
  • Robert Estienne : un nouveau concept de la lettre.
Entretien avec Hendrik L. Vervliet, 27 avril 2011, 3’57

    Robert Estienne : un nouveau concept de la lettre. Entretien avec Hendrik L. Vervliet, 27 avril 2011, 3’57



  • Le rôle de Claude Garamont. 
Entretien avec Hendrik L. Vervliet, 27 avril 2011, 7’.

    Le rôle de Claude Garamont. Entretien avec Hendrik L. Vervliet, 27 avril 2011, 7’.



  • Grégoire de Naziance, <span class='italique'>Orationes lectissimae</span> XVI.

    Grégoire de Naziance, Orationes lectissimae XVI.

    Venise, Alde Manuce, 1516. 8°.

    Crédits:
  • Alde Manuce, <span class='italique'>Institutionum grammaticarum libri quatuor.</span>

    Alde Manuce, Institutionum grammaticarum libri quatuor.

    Venise, Alde Manuce, 1514. 4°.

    Crédits:
  • Augustin, <span class='italique'>De Civitate Dei.</span>

    Augustin, De Civitate Dei.

    Subiaco, Sweynheim et Pannartz, 1465. 2°.

    Crédits:
  • Pietro Bembo <span class='italique'>De Aetna</span>

    Pietro Bembo De Aetna

    1495 4° 1ère page

    Crédits:
  • Lucanus, <span class='italique'>De Bello Civili</span>

    Lucanus, De Bello Civili

    Lyon, 1504.
    Contrefaçon lyonnaise des italiques d’Alde Manuce.

    Crédits:
  • Alphabet romain, gravé par Guillaume Le Bé en Italie entre 1546 et 1547

    Alphabet romain, gravé par Guillaume Le Bé en Italie entre 1546 et 1547

    Guillaume Le Bé, recueil de lettres hébraïques. 27 pages annotations à la main des folios (p. 20).

    Crédits:
  • <span class='italique'>In canonicas apostolorum septem epistolas collatio.</span>

    In canonicas apostolorum septem epistolas collatio.

    Iuxta eruditorum sententiarum facto per S. Theologiae Doctorem Claudium Guilliaudum Bellijocensem…, Sébastien Gryphe, 1543.

    Crédits:
  • Damian Marafi

    Damian Marafi

    Figure del Vecchio Testamento con versi Toscani, Jean de Tournes, Lyon, 1554. — page de titre

    Crédits:
  • <span class='italique'>Virgilii Maronis Opera</span>, Robert Estienne, 1532

    Virgilii Maronis Opera, Robert Estienne, 1532

    Ouvrage remarquable dont la page de titre associe divers corps dont Robert Estienne s’est doté.

    Crédits:
  • <span class='italique'>De figuris sententiarum ac verborum</span>, Robert Estienne, 1530

    De figuris sententiarum ac verborum, Robert Estienne, 1530

    L’une des première utilisation de type romain moderne, disponible en trois corps dès la fin de l’année 1530.

    Crédits:
  • <span class='italique'>Champ fleury</span>, par Geoffroy Tory, 1529

    Champ fleury, par Geoffroy Tory, 1529

    Présentation de la lettre M.

    Crédits:
  • La Politique d’Aristote

    La Politique d’Aristote

    Texte calligraphié par Ange Vergèce. Manuscrit grec sur vélin relié en maroquin cramoisi.

    Crédits:
  • Différentes graphies du patronyme Garamont

    Différentes graphies du patronyme Garamont

    Claude Garamond : graphie extraite du contrat d’apprentissage de Jehan de Preau placé chez Claude Garamond, 22 septembre 1557, Archives nationales, Min. centr. LXXIII, 51
    Claude Garamon : graphie extraite du contrat d’apprentissage de Jacques Le Bigot placé chez Claude Garamon, 13 mai 1551, Archives nationales, Min. centr. LXX, 45
    Claudio Garamontio : page de titre de : Lanspergius (Joannes Justus), Enchiridion militiæ christianæ... Jean Barbé, Claude Garamond, Pierre Gaultier, 1545.
    Claudio Garamŏtio : page de titre de : Juvencus (Gaius Vettius Aquilinus), Historia euangelica, versu heroico descripta Éd. Wolfgang Gulden. Jean Barbé, Claude Garamont, Pierre Gaultier, 1545
    Claude Garamont : page de titre de : L’histoire de la guerre qui fut entre les Peloponnesiens et Atheniens Trad. Claude de Seyssel. Jean Barbé, Claude Garamont, Pierre Gaultier, 1545.

    Crédits:
  • Arbre généalogique de Claude Garamont

    Arbre généalogique de Claude Garamont

    Fils d’imprimeur, Claude Garamont a pour beau-frère l’imprimeur Pierre Gaultier, frère de sa première femme, Guillemette Gaultier.

    Crédits:
  • Quittance pour l'indemnisation d'un acte d'agression commis par Claude Garamont sur Catherine Godet, jeune servante du chapelain de Saint-Benoît-le-Betourné, 5 juillet 1541.

    Quittance pour l'indemnisation d'un acte d'agression commis par Claude Garamont sur Catherine Godet, jeune servante du chapelain de Saint-Benoît-le-Betourné, 5 juillet 1541.

    Claude Garamont, tailleur et fondeur de lettres, doit verser à Jacques Gault, prêtre et chapelain de Saint-Benoît-le-Betourné, en dédommagement des blessures que causa Claude Garamont à Catherine Godet, jeune servante de Jacques Gault le dimanche suivant la Fête-Dieu.

    Crédits:
  • Contrat de vente des matrices par Claude Garamont à Mathurin Du Puy, 6 avril 1541

    Contrat de vente des matrices par Claude Garamont à Mathurin Du Puy, 6 avril 1541



    Crédits:
  • Claude Garamont met en location une maison rue Saint-Denis à Paris en juin 1552

    Claude Garamont met en location une maison rue Saint-Denis à Paris en juin 1552

    30 juin 1552. Claude Garamont, tailleur de caractères d'imprimerie, demeurant rue des Carmes, tuteur de Guillaume Prieur, fils de François Prieur, affineur d'or et d'argent, et d'Ysabeau Le Fèvre, femme actuelle de C. Garamont, met en location, monnayant 40 livres tournois, une maison, rue Saint-Denis, à l'enseigne de la Corne de Cerf.

    Crédits:
  • Règlement de la dette de Jehan Petit à Claude Garamont, novembre 1552

    Règlement de la dette de Jehan Petit à Claude Garamont, novembre 1552

    4 novembre 1552. Claude Garamond, graveur de caractères et fondeur de lettres à imprimer, bourgeois de Paris et Jehan Petit, serrurier demeurant au boulevard de la porte Saint-Jacques font compte ensemble de tout l'argent que led. Garamont avoit par cy-devant baillé aud. Petit. Petit reconnaît devoir 55 livres tournois à lui prêtées par led. Garamont et permet à celui-ci de s'en payer sur les loyers que doivent aud. Petit les locataires qui demeurent en sa maison.

    Crédits:
  • Claude Garamont règle la succession de l'imprimeur Étienne Mesviere, janvier 1554

    Claude Garamont règle la succession de l'imprimeur Étienne Mesviere, janvier 1554

    25 janvier 1554 (n. st.) Claude Garamond, tailleur et graveur de lettres à imprimer, bourgeois de Paris, tuteur de Pierre Mesviere, règle la succession de l'imprimeur Étienne Mesviere, frère de Pierre, avec Jean Bridier imprimeur et cohéritier, il tient quitte J. Bridier de douze livres tournois qui lui étaient dues par E. Mesviere pour la fourniture d'une fonte.

    Crédits:
  • Claude Garamont et Jacques Lefèvre, son beau-frère, concluent un arrangement financier

    Claude Garamont et Jacques Lefèvre, son beau-frère, concluent un arrangement financier

    16 juin 1554. Jacques Lefèvre, marchand demeurant à Cluny, héritier de feu Guillaume Lefèvre, en son vivant marchand, bourgeois de Paris, son père, reconnaît avoir reçu de sire Claude Garamont, fondeur de lettres à imprimer, bourgeois de Paris, son beau-frère, la somme de 120 livres tournois qui lui est due pour la cession de 10 livres tournois de rente.

    Crédits:
  • Succession de Jeanne Lescherye, belle-mère de Claude Garamont

    Succession de Jeanne Lescherye, belle-mère de Claude Garamont

    30 avril 1555. Jacques Lefèvre, marchand demeurant à Cluny et Claude Garamont, graveur de lettres à imprimer, bourgeois de Paris, s'accordent au sujet de la succession de Jeanne Lescherye, mère dudit Lefèvre et d'Ysabeau Lefèvre, femme de Claude Garamont.

    Crédits:
  • Contrat de vente de matériels d'imprimerie par Pierre Gaultier à l'imprimeur Denis Du Vau, 22 janvier 1556

    Contrat de vente de matériels d'imprimerie par Pierre Gaultier à l'imprimeur Denis Du Vau, 22 janvier 1556



    Crédits:
  • Claude Garamont met en location une maison située rue Saint-Denis à Paris en juillet 1558

    Claude Garamont met en location une maison située rue Saint-Denis à Paris en juillet 1558

    4 juillet 1558. Claude Garamont, graveur, bourgeois de Paris, met en location, moyennant 40 livres tournois, une maison, rue Saint-Denis, à l'enseigne de la Corne de Daim

    Crédits:
  • Claude Garamont se déclare propriétaire d'une vigne à Paris en août 1558

    Claude Garamont se déclare propriétaire d'une vigne à Paris en août 1558

    Août 1558. Claude Garamont, graveur de lettres, bourgeois de Paris, demeurant rue des Carmes, à l'enseigne de la Boulle, se déclare propriétaire, à cause d'Ysabeau Lefèvre, sa femme, de cing quartiers de vigne, sis à la Grange aux Merciers, Paris, hérités de Gilles Levèvre, lieutenant du gué de la ville de Paris

    Crédits:
  • Contrat d'apprentissage de Paterne Robelot placé chez Claude Garamont le 21 septembre 1558

    Contrat d'apprentissage de Paterne Robelot placé chez Claude Garamont le 21 septembre 1558



    Crédits:
  • Claude Garamont se déclare propriétaire d'une maison située rue Saint-Denis à Paris en 1559

    Claude Garamont se déclare propriétaire d'une maison située rue Saint-Denis à Paris en 1559

    14 décembre 1559. Claude Garamont se déclare propriétaire d'une maison située rue Saint-Denis à Paris en 1559.

    Crédits:
  • Contrat d'apprentissage de Jehan de Preau, placé chez Claude Garamont, le 22 septembre 1557

    Contrat d'apprentissage de Jehan de Preau, placé chez Claude Garamont, le 22 septembre 1557



    Crédits:
  • Claude Garamont se déclare propriétaire d'une maison située rue Saint-Denis à Paris en 1552

    Claude Garamont se déclare propriétaire d'une maison située rue Saint-Denis à Paris en 1552

    3 novembre 1552. Claude Garamont, tailleur de caractères, demaurant rue des Carmes, à l'enseigne de la Boulle, tuteur de Guillaume Prieur, se déclare propriétaire d'une maison rue Saint-Denis, à l'enseigne de la Corne du Cerf.

    Crédits:
  • Contrat d'apprentissage de Pierre Legat placé chez Claude Garamont, août 1543

    Contrat d'apprentissage de Pierre Legat placé chez Claude Garamont, août 1543



    Crédits:
  • Vente de Françoise Barbier d’une pièce de vigne à Picpus

    Vente de Françoise Barbier d’une pièce de vigne à Picpus

    Cette archive découverte récemment mentionne le père de Claude, Yvon, qui était imprimeur.

    Crédits:
  • Inventaire après décès du beau-père de Claude Garamont, 18 août 1551 (première et dernière page)

    Inventaire après décès du beau-père de Claude Garamont, 18 août 1551 (première et dernière page)

    18 août 1551. Inventaire après décès de Guillaume Lefèvre, sergent royal du guet à cheval de la ville de Paris, demeurant rue de la Mégisserie, face à l'abreuvoir Popin, dressé à la requête de Jeanne Lescherye, sa veuve, de Jacques Lefèvre l'aîné, marchand à Cluny, de Jacques Lefèvre, prêtre, bachelier en théologie en l'université de Paris, de Claude Garamont, tailleur de caractères du roi, et d'Isabeau Lefèvre, sa femme, enfants et gendre du défunt (19 f.). Détérioré dans la partie supérieure [tableaux, sculpture, tapisserie, titres de propriété].

    Crédits:
  • Commande des Grecs du Roi

    Commande des Grecs du Roi

    2 novembre 1540.

    Crédits:
  • Quittance de Robert Estienne

    Quittance de Robert Estienne

    Le 1er mai 1542 Robert Estienne accuse réception des 225 livres tournois qu’il remet à Claude Garamont comme acompte sur le prix des poinçons dits les Grecs du roi.

    Crédits:
  • David Chambellan, <span class='italique'>Pia et religiosa meditatio in sanctam Iesu Christi crucem et eius vulnera.</span>

    David Chambellan, Pia et religiosa meditatio in sanctam Iesu Christi crucem et eius vulnera.

    Paris, Claude Garamond, Pierre Gaultier. 16°

    Crédits:
  • Portrait de Claude Garamont.

    Portrait de Claude Garamont.

    Portrait gravé en 1582 par Léonard Gaultier pour ses Pourtraictz de plusieurs hommes illustres qui ont flory en France depuis l’an 1500 jusques à présent.

    Crédits:
  • Spécimen de lettres hébraïques annoté par Guillaume Le Bé (1545-1592)

    Spécimen de lettres hébraïques annoté par Guillaume Le Bé (1545-1592)

    Guillaume Le Bé déclare avoir gravé ces lettres en 1551 « pour le sieur Claude Garamond, tailleur et graveur de lettres grecques du Roy, et ce après mon retour d'Italie et de Troye à Paris; taillé[es] en sa maison, rue des Carmes ». Selon lui, il s'agit d'une « lettre fort artistement faicte et bien limée et polie (sans vantise) et au contentement de celuy qui en sçavoit plus que moy [Claude Garamont] ». Il ajoute : « À la vente de ses meubles, le sieur Christophe Plantain en achepta les mattrices et les mousles qu'il a portés à Envers et en a imprimé là. Et André Wechel en achepta les poinsons qu'il a transportés en Allemagne »

    Crédits:
  • Contrat d’apprentissage d’Anselme Le Bigot

    Contrat d’apprentissage d’Anselme Le Bigot

    Anselme Le Bigot fut placé chez Claude Garamont le 13 mais 1551

    Crédits:
  • Vente d’une paire de matrices par Claude Garamont à Estienne Mesviere

    Vente d’une paire de matrices par Claude Garamont à Estienne Mesviere

    Vente moyennant 50 livres tournois le 18 septembre 1543.

    Crédits:
  • Diodore de Sicile

    Diodore de Sicile

    L’histoire des successeurs de Alexandre le Grand quelque peu de vies escriptes par Plutharque. Trad. Claude de Seyssel. — Jean Barbé, Claude Garamond, Pierre Gaultier. 16°

    Crédits:
  • Terentius Afer (Publius),  [Comoediæ sex].

    Terentius Afer (Publius), [Comoediæ sex].

    Comment. Aelius Donatus et Giovanni Calfurnio. — Jean Barbé, Claude Garamond, Pierre Gaultier. 16°. Impr. par P. Gaultier ; RENOUARD, III, n° 50.

    Crédits:
  • Juvencus (Gaius Vettius Aquilinus), <span class='italique'>Historia euangelica, versu heroico descripta.</span>

    Juvencus (Gaius Vettius Aquilinus), Historia euangelica, versu heroico descripta.

    Éd. Wolfgang Gulden. [et Pseudo-LACTANTIUS FIRMIANUS, Carmen de passione Domini]. — Jean Barbé, Claude Garamond, Pierre Gaultier. 16°. RENOUARD, III, n° 47.

    Crédits:
  • <span class='italique'>L’histoire  de la guerre qui fut entre les Peloponnesiens et Atheniens.</span>

    L’histoire de la guerre qui fut entre les Peloponnesiens et Atheniens.

    Trad. Claude de Seyssel. — Jean Barbé, Claude Garamond, Pierre Gaultier. 16°. RENOUARD, III, n° 51.

    Crédits:
  • Cassianus (Johannes), <span class='italique'>De incarnatione Domini Libri VII. iam recens æditi</span>  [et S. CYRILLUS ALEXANDRINUS, Sermo de eo quòd verbum deifactum sit homo].

    Cassianus (Johannes), De incarnatione Domini Libri VII. iam recens æditi [et S. CYRILLUS ALEXANDRINUS, Sermo de eo quòd verbum deifactum sit homo].

    Trad. Johannes Œcolampadius. — Jean Barbé, Claude Garamond, Pierre Gaultier. 8°. Suit l’éd. de Bâle (A. Cratander, 1534). — Impr. par P. Gaultier pour Claude Garamont

    Crédits:
  • Hugues de Saint-Cher, <span class='italique'>Postilla seu diuina Expositio in altos quatuor Euangeliorum apices… Quinta pars.</span>

    Hugues de Saint-Cher, Postilla seu diuina Expositio in altos quatuor Euangeliorum apices… Quinta pars.

    Jean Barbé, Claude Garamond, Pierre Gaultier, Thielman II Kerver, Poncet Le Preux, Oudin Petit, Jean de Roigny. 2°. Impr. par P. Gaultier d’après le colophon. RENOUARD, III, n° 44

    Crédits:
  • Lanspergius (Joannes Justus), <span class='italique'>Enchiridion militiæ christianæ…</span>

    Lanspergius (Joannes Justus), Enchiridion militiæ christianæ…

    Jean Barbé, Claude Garamond, Pierre Gaultier. 8°.

    Crédits:
  • Hessus (Helius Eobanus), Psalterium vniuersum carmine elegiaco redditum atque explicatum

    Hessus (Helius Eobanus), Psalterium vniuersum carmine elegiaco redditum atque explicatum

    Jean Barbé, Claude Garamond, Pierre Gaultier. 16°. Impr. par P. Gaultier. — RENOUARD, III, n° 42.

    Crédits:
  • Portrait Jean de Gagny

    Portrait Jean de Gagny

    Le personnage agenouillé figuré en donateur est Jean de Gagny

    Crédits:
  • Lactantius Firmianus (Lucius Coelius), <span class='italique'>Diuinarum Institutionum libri septem.</span>

    Lactantius Firmianus (Lucius Coelius), Diuinarum Institutionum libri septem.

    [et alia opera et Pseudo-LACTANTIUS FIRMIANUS, Carmen de Dominica resurrectione. Carmen de passione Domini]. — Jean Barbé, Claude Garamond, Pierre Gaultier. 16°.

    Crédits:
  • <span class='italique'>Il primo libro d’architettura</span>, de Sabastiano Serlio

    Il primo libro d’architettura, de Sabastiano Serlio

    imprimé par Claude Garamont, 1545. Page de titre

    Crédits:
  • Inventaire des biens de Garamont

    Inventaire des biens de Garamont

    par Fournier, 1756.

    Crédits:
  • Testament de Claude Garamont, 23 septembre 1561.

    Testament de Claude Garamont, 23 septembre 1561.



    Crédits:
  • <span class='italique'>Alphabetum Græcum</span>, Robert Estienne, 1539

    Alphabetum Græcum, Robert Estienne, 1539



    Crédits:
  • <span class='italique'>Alphabetum Græcum</span>

    Alphabetum Græcum

    Robert Estienne, 1543.

    Crédits:
  • <span class='italique'>Alphabetum Græcum</span>, Robert Estienne, 1550.

    Alphabetum Græcum, Robert Estienne, 1550.

    L’Alphabetum de 1550 a été imprimé avec les trois corps de caractères des Grecs du Roi.

    Crédits:
  • <span class='italique'>Alphabetum Græcum</span>

    Alphabetum Græcum

    Chrétien Wechel, 1545

    Crédits:
  • Ecclesiasticae historiae, Eusèbe de Césarée, Paris, Robert Estienne, 1544

    Ecclesiasticae historiae, Eusèbe de Césarée, Paris, Robert Estienne, 1544

    Dans l’Histoire ecclesiastique d’Eusèbe, publié avec les nouveaux caractères grecs gravés par Claude Garamont, en 1544, Robert Estienne rédige une épître dédicatoire à François Ier : « … il a ordonné aux ouvriers les plus habiles d’exécuter des caractères de forme moderne et élégante. Avec ces caractères, les plus beaux ouvrages, imprimés avec soin et multipliés à l’infini, se répandront dans toutes les mains, et déjà nous en livrons au public un spécimen en langue grecque. » Dans l’Histoire ecclesiastique d’Eusèbe, publié avec les nouveaux caractères grecs gravés par Claude Garamont, en 1544, Robert Estienne rédige une épître dédicatoire à François Ier : « … il a ordonné aux ouvriers les plus habiles d’exécuter des caractères de forme moderne et élégante. Avec ces caractères, les plus beaux ouvrages, imprimés avec soin et multipliés à l’infini, se répandront dans toutes les mains, et déjà nous en livrons au public un spécimen en langue grecque. » Le site des bibliothèques virtuelles humanistes
    Le site des bibliothèques virtuelles humanistes

    Crédits:
  • Manuscrit d'Ange Vergèce : Héron d'Alexandrie, grotte avec fontaine artificielle.

    Manuscrit d'Ange Vergèce : Héron d'Alexandrie, grotte avec fontaine artificielle.



    Crédits:
  • Manuscrit d’Ange Vergèce : Héron d’Alexandrie, grotte avec fontaine artificielle.

    Manuscrit d’Ange Vergèce : Héron d’Alexandrie, grotte avec fontaine artificielle.



    Crédits:
  • <span class='italique'>Nouum testamentum ex Bibliotheca regia.</span>
Paris, Robert Estienne, 1549 16°

    Nouum testamentum ex Bibliotheca regia. Paris, Robert Estienne, 1549 16°

    Épître de Robert Estienne p. 3 et 4 ; évangile selon saint Jean (en grec) p. 317

    Crédits:
  • Les ouvrages en grec dans les catalogues de Robert Estienne. Entretien avec Geneviève Guilleminot, 8 juillet 2011, 3'43

    Les ouvrages en grec dans les catalogues de Robert Estienne. Entretien avec Geneviève Guilleminot, 8 juillet 2011, 3'43



  • Les publications grecques parisiennes des années 1530. Entretien avec Geneviève Guilleminot, 8 juillet 2011, 4'10

    Les publications grecques parisiennes des années 1530. Entretien avec Geneviève Guilleminot, 8 juillet 2011, 4'10



  • Les publications grecques parisiennes des années 1540. Entretien avec Geneviève Guilleminot, 8 juillet 2011, 5'31

    Les publications grecques parisiennes des années 1540. Entretien avec Geneviève Guilleminot, 8 juillet 2011, 5'31



  • L'<span class='italique'>Alphabetum Graecum</span> de Robert Estienne de 1550, imprimé avec les Grecs du Roi. Entretien avec Geneviève Guilleminot, 8 juillet 2011, 2'

    L'Alphabetum Graecum de Robert Estienne de 1550, imprimé avec les Grecs du Roi. Entretien avec Geneviève Guilleminot, 8 juillet 2011, 2'



  • Édition en grec de Conrad Néobar, 1540

    Édition en grec de Conrad Néobar, 1540



    Crédits:
  • Les Grecs du Roi, plaquette présentant les caractères et les ligatures, par  Franck Jalleau, Imprimerie nationale.

    Les Grecs du Roi, plaquette présentant les caractères et les ligatures, par Franck Jalleau, Imprimerie nationale.



    Crédits:
  • Matrices d’origine du moyen canon de Garamont.

    Matrices d’origine du moyen canon de Garamont.



    Crédits:
  • Poinçons originaux issus de la taille d’origine

    Poinçons originaux issus de la taille d’origine

    Poinçons originaux issus de la taille d’origine achetés par Christophe Plantin à Guillaume Le Bé lors de la vente des biens de Garamont

    Crédits:
  • Matrices d’origine, avec capitales grecques et fleuron

    Matrices d’origine, avec capitales grecques et fleuron

    Le fleuron est l’un des rares motifs décoratifs dans la production de Garamont.

    Crédits:
  • Matrices du Saint-Augustin romain réalisées à partir des poinçons de Garamont.

    Matrices du Saint-Augustin romain réalisées à partir des poinçons de Garamont.



    Crédits:
  • Spécimen Le Bé-Moretus, 1598

    Spécimen Le Bé-Moretus, 1598

    Registre contenant une collection de caractères envoyés par Le Bé à Jean Moretus.Double canon de Le Bé Ier

    Crédits:
  • Spécimen Le Bé-Moretus, 1598.

    Spécimen Le Bé-Moretus, 1598.

    Registre contenant une collection de caractères envoyés par Le Bé à Jean Moretus. Lettre dite « gros canon » de Claude Garamond

    Crédits:
  • Spécimen anonyme du vrai « Parangonne » romain

    Spécimen anonyme du vrai « Parangonne » romain

    attribué à Claude Garamont en possession de l’imprimerie Plantin, v. 1570.

    Crédits:
  • Dexippus, In defensionem Praedicamentorum Aristotelis

    Dexippus, In defensionem Praedicamentorum Aristotelis

    Paris M. de Vascosan, 1549.
    Ouvrage composé avec l’italique gravée par Claude Garamont en 1545.

    Crédits:
  • Liste des matériels achetés par Christophe Plantin et son « frère »

    Liste des matériels achetés par Christophe Plantin et son « frère »

    Liste des matériels achetés par Christophe Plantin et son « frère » (Pierre Porret, ami d’enfance de Plantin et son représentant à Paris).

    Crédits:
  • L’imprimerie de Christophe Plantin à Anvers.

    L’imprimerie de Christophe Plantin à Anvers.

    Entretien avec Hendrik L. Vervliet, 27 avril 2011, ’2’22

  • <span class='italique'>La Manière de tourner en langue françoise les verbes actifz, passifz, gérundifz, supins et participes, item les verbes impersonelz aians termination active ou passive, avec le verbe substantif nommé « sum ».</span>

    La Manière de tourner en langue françoise les verbes actifz, passifz, gérundifz, supins et participes, item les verbes impersonelz aians termination active ou passive, avec le verbe substantif nommé « sum ».

    [Par R. Estienne.] [Texte imprimé]Paris : impr. de R. Estienne, 1535.0

    Crédits:
  • <span class='italique'>Dictionnaire français-latin</span>, 1549. (30x20).

    Dictionnaire français-latin, 1549. (30x20).



    Crédits:
  • <span class='italique'>Traicté de la Grammaire française</span>

    Traicté de la Grammaire française

    Robert Estienne, Jacques Dupuis & Robert II Estienne, Paris, 1569.

    Crédits:
  • <span class='italique'>Biblia</span>, 1546. (39x26).

    Biblia, 1546. (39x26).



    Crédits:
  • <span class='italique'>Chiromance & Physiognomie par le regard des membres de Lhomme, faire par Ian de Indagine</span>

    Chiromance & Physiognomie par le regard des membres de Lhomme, faire par Ian de Indagine

    Jean I de Tournes, Lyon, 1556.

    Crédits:
  • <span class='italique'>In canonicas apostolorum septem epistolas collatio.</span>

    In canonicas apostolorum septem epistolas collatio.

    Iuxta eruditorum sententiarum facto per S. Theologiae Doctorem Claudium Guilliaudum Bellijocensem, … 1543

    Crédits:
  • <span class='italique'>Summa totius Sacrae Scripturae.</span>

    Summa totius Sacrae Scripturae.

    Decem Dei verba, sive praecepta, Parisiis, ex officina Roberti Stephani M. D. XLII

    Crédits:
  • <span class='italique'>Arias M Benedictus, Humanae Salutis Monum</span>

    Arias M Benedictus, Humanae Salutis Monum

    Anvers, Plantin, 1571 (13x21).

    Crédits:
  • <span class='italique'>Bible polyglotte</span>

    Bible polyglotte

    Anvers, Plantin, 1570, tome 1. Musée Plantin-Moretus [B 65].
    La Bible polyglotte de Plantin a été composée avec les meilleurs caractères (dont ceux de Le Bé et de Guyot)

    Crédits:
  • <span class='italique'>Biblia. Ad vetustsissima exemplaria</span>

    Biblia. Ad vetustsissima exemplaria

    Anvers, Plantin, 1569. (17x11).

    Crédits:
  • <span class='italique'>Spécimen Guyot envoyé à Christophe Plantin</span>

    Spécimen Guyot envoyé à Christophe Plantin

    (fac-similé)

    Crédits:
  • <span class='italique'>Kruydtboeck (herbier) de Mathias de L’Obel</span>

    Kruydtboeck (herbier) de Mathias de L’Obel

    Anvers, Plantin, 1568.
    Bel ouvrage illustré, emblématique de la production érudite de Christophe Plantin.

    Crédits:
  • <span class='italique'>Index sive specimen characterum  Christophori Plantini</span>

    Index sive specimen characterum Christophori Plantini

    Anvers, 1567. Page de titre du spécimen original de caractères de Christophe Plantin.

    Crédits:
  • Spécimen Egenolff-Berner

    Spécimen Egenolff-Berner

    Francfort, 1592. Fac-similé, Universität Bibliothek, Frankfurt-am-Main.

  • Matrices des Grecs du Roi

    Matrices des Grecs du Roi

    Matrices des Grecs du Roi, corps 20

    Crédits:
  • Poinçons originaux des Grecs du Roi.

    Poinçons originaux des Grecs du Roi.



    Crédits:
  • Matrices de Jean Jannon achetées par Sébastien Cramoisy en 1641

    Matrices de Jean Jannon achetées par Sébastien Cramoisy en 1641

    corps 24 et 36 attribuées à Garamont.

    Crédits:
  • Matrices de Jean Jannon achetées par Sébastien Cramoisy en 1641, corps 24 et 36 attribués à Garamont

    Matrices de Jean Jannon achetées par Sébastien Cramoisy en 1641, corps 24 et 36 attribués à Garamont



    Crédits:
  • <span class='italique'>L’Instruction du Chrétien.</span>

    L’Instruction du Chrétien.



    Crédits:
  • <span class='italique'>Espreuve des caractères nouvellement taillez</span>

    Espreuve des caractères nouvellement taillez

    A Sedan, par Ian Iannon, Imprimeur de l’Académie, 1621. [Édition fac-similé The 1621 Specimen of Jean Jannon, Paris & Sedan, designer & engraver..., Edited and introduction by Paul Baujon (Beatrice Warde), Londres, Magg Bros, 1927].

    Crédits:
  • <span class='italique'>Espreuve des caractères nouvellement taillez.</span>

    Espreuve des caractères nouvellement taillez.

    A Sedan, par Ian Iannon, Imprimeur de l’Académie, 1621. [Édition fac-similé The 1621 Specimen of Jean Jannon, Paris & Sedan, designer & engraver..., Edited and introduction by Paul Baujon (Beatrice Warde), Londres, Magg Bros, 1927].

    Crédits:
  • <span class='italique'>Typographia Regia</span>

    Typographia Regia

    Reproduction exécutée par l’Imprimerie nationale. Paris, 1913. Fac-similé.

    Crédits:
  • <span class='italique'>Publii Virgili Maronis Opera</span>

    Publii Virgili Maronis Opera

    Imprimerie Royale, 1641.

    Crédits:
  • JA Comenii, <span class='italique'>Ianva Linguarum</span>

    JA Comenii, Ianva Linguarum

    Elzevier, 1649.

    Crédits:
  • Geraldi Vassiti, <span class='italique'>Velleius Paterculis</span>

    Geraldi Vassiti, Velleius Paterculis

    Elzevier, Leyde, 1639.

    Crédits:
  • Willems, Alphonse, <span class='italique'>Les Elzevier</span>, Bruxelles, Paris, Van Trigt, Labitte, 1880.

    Willems, Alphonse, Les Elzevier, Bruxelles, Paris, Van Trigt, Labitte, 1880.

    Fac-similé du spécimen Van Dijck.

    Crédits:
  • Épreuve du neuvième alphabet droit & penché

    Épreuve du neuvième alphabet droit & penché

    gravé par Philippe Grandjean pour l’Imprimerie royale en 1699.

    Crédits:
  • <span class='italique'>L’Imprimerie royale au Louvre</span>, dessin à la plume et au lavis anonyme, fin du XVIIe s.

    L’Imprimerie royale au Louvre, dessin à la plume et au lavis anonyme, fin du XVIIe s.



    Crédits:
  • Poinçon des Romains du Roi gravé par Philippe Grandjean

    Poinçon des Romains du Roi gravé par Philippe Grandjean

    corps 120.

    Crédits:
  • Épreuve du premier alphabet droit et penché, orné de quadres et de cartouches

    Épreuve du premier alphabet droit et penché, orné de quadres et de cartouches

    Poinçon gravé par Luce en corps 4.

    Crédits:
  • Caractères Grandjean romains imprimés à partir des planches gravées par Simonneau.

    Caractères Grandjean romains imprimés à partir des planches gravées par Simonneau.



    Crédits:
  • Planches des Romains du Roi gravées par Simonneau et caractères Grandjean imprimés à partir des planches.

    Planches des Romains du Roi gravées par Simonneau et caractères Grandjean imprimés à partir des planches.



    Crédits:
  • <span class='italique'>Les caractères de l’imprimerie</span>

    Les caractères de l’imprimerie

    par Fournier le jeune, 1764, in 8°.

    Crédits:
  • <span class='italique'>L’intérieur d’une imprimerie</span>

    L’intérieur d’une imprimerie

    In : Charles Jean François Hénault, Nouvel abrégé de l’histoire de France, Paris, Prault fils, Desaint & Saillant, 1749, in 4°, p. 268.

    Crédits:
  • <span class='italique'>Les caractères et les vignettes de la fonderie du Sieur Delacolonge</span>

    Les caractères et les vignettes de la fonderie du Sieur Delacolonge

    Lyon, 1773.

    Crédits:
  • Spécimen du Caslon, 1723.

    Spécimen du Caslon, 1723.



  • <span class='italique'>Essai de fables nouvelles dédiées au Roi</span>

    Essai de fables nouvelles dédiées au Roi

    Essai suivies de Poésies diverses et d’une épître sur les progrès de l’imprimerie, par Didot fils aîné. A Paris, imprimé par Franç. Ambr. Diddot l’aîné, avec les caractères de Firmin son second fils, 1786, in-12.

    Crédits:
  • Épreuves d’un nouveau caractère pour l’Imprimerie Impériale.

    Épreuves d’un nouveau caractère pour l’Imprimerie Impériale.

    A Paris, gravé par Firmin Didot, 1812. 0

    Crédits:
  • <span class='italique'>Je suis le véritable père Duchesne, foutre</span>, par Jacques René Hébert.

    Je suis le véritable père Duchesne, foutre, par Jacques René Hébert.



    Crédits:
  • Spécimen complet (bas de casse et capitales) «&nbsp;Caractères augustaux&nbsp;»

    Spécimen complet (bas de casse et capitales) « Caractères augustaux »

    Louis Perrin et Rey, vers 1860.

    Crédits:
  • Spécimen des Augustaux

    Spécimen des Augustaux

    déposé à la Bibliothèque royale, 1846.

    Crédits:
  • Pierre Jannet, <span class='italique'>Spécimen des nouveaux caractères destinés à l’impression de la Bibliothèque elzevirienne</span>

    Pierre Jannet, Spécimen des nouveaux caractères destinés à l’impression de la Bibliothèque elzevirienne

    Paris, 1893.

    Crédits:
  • <span class='italique'>Histoire de l’imprimerie</span>

    Histoire de l’imprimerie

    par Anatole Claudin, Imprimerie nationale, 1900.

    Crédits:
  • Poinçons Garamond en corps 16 gravés par Jules Hénaffe en 1900.

    Poinçons Garamond en corps 16 gravés par Jules Hénaffe en 1900.



    Crédits:
  • Caractères de Jean Jannon gravés au XVIe s. (corps 18, 24 et 36) et caractères de Jules Hénaffe gravés en 1900 (autres corps).

    Caractères de Jean Jannon gravés au XVIe s. (corps 18, 24 et 36) et caractères de Jules Hénaffe gravés en 1900 (autres corps).



    Crédits:
  • Spécimen simplifié des types divers de l’Imprimerie nationale, 1904.

    Spécimen simplifié des types divers de l’Imprimerie nationale, 1904.



    Crédits:
  • <span class='italique'>Parallèlement</span>, par Verlaine et Bonnard

    Parallèlement, par Verlaine et Bonnard

    Paris, Vollard, 1900.

    Crédits:
  • <span class='italique'>Parallèlement</span>, par Verlaine et Bonnard

    Parallèlement, par Verlaine et Bonnard

    Paris, Vollard, 1900.

    Crédits:
  • <span class='italique'>Specimen Book and Catalogue</span>

    Specimen Book and Catalogue

    American Type Founders Company, 1923

    Crédits:
  • <span class='italique'>Garamond</span>, fonderie Stempel, [s ; d.].

    Garamond, fonderie Stempel, [s ; d.].



    Crédits:
  • Prospectus pour le Garamond Berthold.

    Prospectus pour le Garamond Berthold.



    Crédits:
  • Spécimen Garamond.

    Spécimen Garamond.



    Crédits:
  • <span class='italique'>Page composée en Garamond illustrée d’une gravure de Larmessin</span>

    Page composée en Garamond illustrée d’une gravure de Larmessin

    Page extraite des Caractères de La Bruyère.

    Crédits:
  • <span class='italique'>Le Caractère Garamont</span>, Deberny et Peignot

    Le Caractère Garamont, Deberny et Peignot

    [ca 1932]

    Crédits:
  • Poinçons du Garamont de la fonderie Deberny et Peignot, 1926.

    Poinçons du Garamont de la fonderie Deberny et Peignot, 1926.



    Crédits:
  • <span class='italique'>Spécimen général de la Fonderie typographique française</span>

    Spécimen général de la Fonderie typographique française

    Paris, s.d. [1er quart du XXe siècle]

    Crédits:
  • <span class='italique'>Garamond, a Specimen of Classic Face</span>

    Garamond, a Specimen of Classic Face

    Monotype, 1923

    Crédits:
  • <span class='italique'>Specimen Book Linotype Faces</span>

    Specimen Book Linotype Faces

    p. 339, 403, 430, 339, 443, 445, 464, 465. Mergenthaler linotype Company, [ca 1935].

    Crédits:
  • <span class='italique'>Un exemple de Garamond monotype</span>

    Un exemple de Garamond monotype

    la publication de l’Atelier du Livre d’Art et l’Estampe Imprimerie Nationale pour le Grolier Club à l’occasion de l’exposition Printing for Kingdom, Empire, and Republic: Treasures from the Archives of the Imprimerie Nationale, New York7 décembre 2011- 4 février 2012.

    Crédits:
  • <span class='italique'>Spécimen Garamond Monotype Series 156.</span>

    Spécimen Garamond Monotype Series 156.



    Crédits:
  • Spécimen Garamond de la fonderie Ludlow.

    Spécimen Garamond de la fonderie Ludlow.



    Crédits:
  • <span class='italique'>Spécimen Garamond Monotype Series 156.</span>

    Spécimen Garamond Monotype Series 156.



    Crédits:
  • “The Garamond types”, par Paul Beaujon.

    “The Garamond types”, par Paul Beaujon.

    In : The Fleuron, n° V, 1926.

    Crédits:
  • Spécimen du Granjon Linotype.

    Spécimen du Granjon Linotype.



    Crédits:
  • Page du journal Times composé en Times New Roman.

    Page du journal Times composé en Times New Roman.



    Crédits:
  • Spécimen du Plantin Monotype, créé en 1913 par Frank Hinman Pierpont (1860-1937), à partir des matrices conservées au Musée Plantin-Moretus.

    Spécimen du Plantin Monotype, créé en 1913 par Frank Hinman Pierpont (1860-1937), à partir des matrices conservées au Musée Plantin-Moretus.



    Crédits:
  • Spécimen Garamond Simoncini.

    Spécimen Garamond Simoncini.



    Crédits:
  • Spécimen « Sabon regroupement ».

    Spécimen « Sabon regroupement ».



    Crédits:
  • Spécimen Garaldus.

    Spécimen Garaldus.



    Crédits:
  • Jan Tschichold, Sabon antiqua

    Jan Tschichold, Sabon antiqua



    Crédits:
  • Spécimen   du Garamond ITC.

    Spécimen du Garamond ITC.



    Crédits:
  • Spécimen du Galliard.

    Spécimen du Galliard.



    Crédits:
  • Spécimen du Garamond Berthold.

    Spécimen du Garamond Berthold.



    Crédits:
  • Garamond (ITC), U&lc

    Garamond (ITC), U&lc

    1985, n°12.

    Crédits:
  • Publicité « Think different » en Apple Garamond

    Publicité « Think different » en Apple Garamond



    Crédits:
  • Gustave Flaubert, <span class='italique'>Œuvres</span>

    Gustave Flaubert, Œuvres

    t. I, Gallimard, collection «La Pléiade», Paris, 2003.
    Ouvrage composé en Garamond Peignot.

    Crédits:
  • Classification Vox

    Classification Vox

    Croquis par Maximilien Vox de sa classification des caractères, réalisé en 1963.

    Crédits:
  • Publicité en <span class='italique'>Adobe Garamond</span>

    Publicité en Adobe Garamond

    extraite de la brochure Adobe Garamond, 1989, p. 13

    Crédits:
  • <span class='italique'>Garamond Premier Pro: a contemporary adaptation</span> par Robert Slimbach

    Garamond Premier Pro: a contemporary adaptation par Robert Slimbach

    2005, p.2, 26, 36, 37

    Crédits:
  • Spécimen du Sabon Next

    Spécimen du Sabon Next



    Crédits:
  • Comparaison entre le spécimen de Le Bé II et le Sabon Next.

    Comparaison entre le spécimen de Le Bé II et le Sabon Next.



    Crédits:
  • Références du Sabon Next

    Références du Sabon Next



    Crédits:
  • «&nbsp;<span class='italique'>The revolution won’t be set in Garamond</span>&nbsp;»

    « The revolution won’t be set in Garamond »

    (« La révolution ne sera pas composée en Garamond »), revue Slanted, nº 11, 2010.

    Crédits:
  • Composition de caractères en plomb serrée avec une ficelle avant un tirage d’épreuve.

    Composition de caractères en plomb serrée avec une ficelle avant un tirage d’épreuve.



    Crédits:
  • Gutenberg dans son atelier

    Gutenberg dans son atelier

    Peinture du XIXe siècle

    Crédits:
  • Poinçons en acier (en haut à gauche), matrice en cuivre (au centre) et caractères typographiques en plomb.

    Poinçons en acier (en haut à gauche), matrice en cuivre (au centre) et caractères typographiques en plomb.

    Caractère Marcellin-Legrand.

    Crédits:
  • Casse de caractères typographiques (ornements)

    Casse de caractères typographiques (ornements)



    Crédits:
  • Moule à main pour la fonte des caractères.

    Moule à main pour la fonte des caractères.



    Crédits:
  • Poinçons d’un Didot italique.

    Poinçons d’un Didot italique.



    Crédits:
  • Typomètres, outils de mesure typographique

    Typomètres, outils de mesure typographique



    Crédits:
  • Planche de la commission Jaugeon pour le Romain du Roi.

    Planche de la commission Jaugeon pour le Romain du Roi.

    In : La réforme de la typographie royale sous L. XIV. Le Granjean

    Crédits:
  • Page de titre du manuel de  Martin-Dominique Fertel <span class='italique'>La science pratique de l’imprimerie.</span>

    Page de titre du manuel de Martin-Dominique Fertel La science pratique de l’imprimerie.

    La science pratique de l'imprimerie. Contenant des instructions très faciles pour se perfectionner dans cet art, Saint-Omer, 1723.

    Crédits:
  • Planches de l’<span class='italique'>Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers</span>, mis en ordre par Diderot et d’Alembert sur l’imprimerie

    Planches de l’Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, mis en ordre par Diderot et d’Alembert sur l’imprimerie

    Imprimerie en lettres

    Crédits:
  • Planche de l’<span class='italique'>Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers</span>, mis en ordre par Diderot et d’Alembert sur la papeterie.

    Planche de l’Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, mis en ordre par Diderot et d’Alembert sur la papeterie.

    Vue des bâtiments de la Manufacture de l’Anglée, près Montargis.

    Crédits:
  • <span class='italique'>Planche de l’Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers</span>, mis en ordre par Diderot et d’Alembert sur la papeterie.

    Planche de l’Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, mis en ordre par Diderot et d’Alembert sur la papeterie.

    Cuve à ouvrer.

    Crédits:
  • <span class='italique'>Planche de l’Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers</span>, mis en ordre par Diderot et d’Alembert sur la papeterie.

    Planche de l’Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, mis en ordre par Diderot et d’Alembert sur la papeterie.

    e. Colage.

    Crédits:
  • <span class='italique'>Planche de l’Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers</span>, mis en ordre par Diderot et d’Alembert sur la papeterie.

    Planche de l’Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, mis en ordre par Diderot et d’Alembert sur la papeterie.

    Étendage.

    Crédits:
  • <span class='italique'>Planche de l’Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers</span>, mis en ordre par Diderot et d’Alembert sur la papeterie. La salle et machine qui fait aller le marteau.

    Planche de l’Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, mis en ordre par Diderot et d’Alembert sur la papeterie. La salle et machine qui fait aller le marteau.



    Crédits:
  • Images stéréotypées

    Images stéréotypées



    Crédits:
  • Bois gravé d’après un dessin de Gustave Doré pour illustrer les <span class='italique'>Œuvres</span> de Rabelais chez Garnier

    Bois gravé d’après un dessin de Gustave Doré pour illustrer les Œuvres de Rabelais chez Garnier

    Paris, 1873.
    Bois gravé (à gauche) et copie galvano (à droite).

    Crédits:
  • En-tête du journal <span class='italique'>Le Républicain Lorrain</span>, composition typographique (en bas) et cliché stéréotypé (en haut).

    En-tête du journal Le Républicain Lorrain, composition typographique (en bas) et cliché stéréotypé (en haut).



    Crédits:
  • Lettres polytypées

    Lettres polytypées



    Crédits:
  • Stéréotype Winkler, Fallert & Cie, Berne, s.d. (vers 1910).

    Stéréotype Winkler, Fallert & Cie, Berne, s.d. (vers 1910).



    Crédits:
  • Éléments de stéréotypie (tirage de la loterie française).

    Éléments de stéréotypie (tirage de la loterie française).

    Composition typographique

    Crédits:
  • L’imprimeur lithographe et l’imprimeur en taille-douce.

    L’imprimeur lithographe et l’imprimeur en taille-douce.

    Lithographie de P. Bineteau.

    Crédits:
  • Nouvel album d’enseignes à l’usage des peintres par L. Ramade, professeur à l’école Sieber, s.l.n.d.

    Nouvel album d’enseignes à l’usage des peintres par L. Ramade, professeur à l’école Sieber, s.l.n.d.

    Lettrage en couleur, imprimé en lithographie.

    Crédits:
  • Lettrage en couleur. Ferdinand Sère, affiche d’intérieur pour divers jeux de cartes, vers 1840.

    Lettrage en couleur. Ferdinand Sère, affiche d’intérieur pour divers jeux de cartes, vers 1840.



    Crédits:
  • L.A.C. Hodebert (ou Haudebert), <span class='italique'>Le Lithographe</span>, huile sur toile, 1898.

    L.A.C. Hodebert (ou Haudebert), Le Lithographe, huile sur toile, 1898.



    Crédits:
  • Vue d’un atelier de dessin sur pierre lithographique.

    Vue d’un atelier de dessin sur pierre lithographique.



    Crédits:
  • Caractères de fantaisie, fonderie Laurent & Deberny, 1862

    Caractères de fantaisie, fonderie Laurent & Deberny, 1862



    Crédits:
  • Opératrice travaillant au pantographe à la gravure de poinçon

    Opératrice travaillant au pantographe à la gravure de poinçon



    Crédits:
  • Machine à fondre les caractères.

    Machine à fondre les caractères.



    Crédits:
  • Machine à graver des poinçons, avec un système de pantographe.

    Machine à graver des poinçons, avec un système de pantographe.



    Crédits:
  • Vue d’une fonderie au XIXe siècle.

    Vue d’une fonderie au XIXe siècle.



    Crédits:
  • Machines Linotype

    Machines Linotype

    Les machines Linotype ont été rapidement adoptées pour la presse quotidienne. Les ateliers de composition en disposaient alors généralement de plusieurs, dont certaines « de réserve » en cas de panne.

    Crédits:
  • Lignes blocs Linotype.

    Lignes blocs Linotype.



    Crédits:
  • Machine Linotype

    Machine Linotype

    © Thinkstock

  • Machine Linotype

    Machine Linotype

    © Thinkstock

  • Machine Linotype.

    Machine Linotype.

    In : Catalogue général des machines de la Société Linotype française L&M, Paris, s.d.

    Crédits:
  • Matrice duplexée de Linotype.

    Matrice duplexée de Linotype.



    Crédits:
  • Monotype de l’Imprimerie nationale.

    Monotype de l’Imprimerie nationale.

    Bande perforée Monotype.

    Crédits:
  • Plaque porte-matrice Monotype.

    Plaque porte-matrice Monotype.



    Crédits:
  • Caractères fondus à la Monotype

    Caractères fondus à la Monotype



    Crédits:
  • Fondeuse Monotype.

    Fondeuse Monotype.



    Crédits:
  • Clavier-perforateur Monotype.

    Clavier-perforateur Monotype.



    Crédits:
  • Document administratif tapé à la machine à écrire en 1936.

    Document administratif tapé à la machine à écrire en 1936.



    Crédits:
  • En haut, alphabet à chasse variable (Times).

    En haut, alphabet à chasse variable (Times).

    En bas, alphabet à chasse fixe (Courrier). Les différences sont particulièrement notables dans les lettres i j l très étroits et m w très larges.

  • Machine à écrire justifiante Coxhead

    Machine à écrire justifiante Coxhead

    États-Unis, années 1950.

    Crédits:
  • Machine à écrire Oliver

    Machine à écrire Oliver



    Crédits:
  • Caractère typographique imitant la machine à écrire (y compris les ratures et corrections).

    Caractère typographique imitant la machine à écrire (y compris les ratures et corrections).

    Spécimen de caractères, fonderie Warnery, s.d.

    Crédits:
  • Schéma de fonctionnement de la télécomposition.

    Schéma de fonctionnement de la télécomposition.



  • Opératrice de télétypesetter (ou électrotypographe).

    Opératrice de télétypesetter (ou électrotypographe).



  • Porte matrices Monophoto.

    Porte matrices Monophoto.



    Crédits:
  • Schéma de fonctionnement de la photocomposition de première génération (sur une base Linotype).

    Schéma de fonctionnement de la photocomposition de première génération (sur une base Linotype).



    Crédits:
  • Clavier et unité photo de la Lumitype série 100 de fabrication française.

    Clavier et unité photo de la Lumitype série 100 de fabrication française.



    Crédits:
  • Disque de Lumitype.

    Disque de Lumitype.



    Crédits:
  • Caractères sur film.

    Caractères sur film.



    Crédits:
  • Publicité pour la Photon.

    Publicité pour la Photon.



    Crédits:
  • Machine Monophoto, photocomposition de première génération (sur une base Monotype).

    Machine Monophoto, photocomposition de première génération (sur une base Monotype).



    Crédits:
  • Schéma de fonctionnement général de la photocomposition.

    Schéma de fonctionnement général de la photocomposition.



    Crédits:
  • Première photocomposeuse de troisième génération.

    Première photocomposeuse de troisième génération.

    Dans la photocomposition de troisième génération, les polices sont stockés et manipulées sous forme d’algorithmes informatiques.

    Crédits:
  • Installation de composition informatisée chez Computaprint

    Installation de composition informatisée chez Computaprint

    Londres, années 1940.

    Crédits:
  • Garamond Stempel, corps 72 points, pixellisé et agrandi.

    Garamond Stempel, corps 72 points, pixellisé et agrandi.



    Crédits:
  • Planches de lettres transfert, ayant déjà servi.

    Planches de lettres transfert, ayant déjà servi.



    Crédits:
  • Caractère Neutral du projet Letterlabor, 2005.

    Caractère Neutral du projet Letterlabor, 2005.

    Le projet Neutral vise à la création d’un caractère parfaitement « neutre » et universel. Son dessin est issu d’une moyenne des dessins des caractères les plus communément utilisés aujourd’hui (Times, Helvetica, Univers, Franklin Gothic etc.).
    voir le document

    Crédits:
  • Catalogue de lettres transfert Mecanorma.

    Catalogue de lettres transfert Mecanorma.



    Crédits:
  • Catalogue général, Letraset, Montreuil, 1986. MIL, SDD 2655.

    Catalogue général, Letraset, Montreuil, 1986. MIL, SDD 2655.

    Publicité à l’intérieur du catalogue.

    Crédits:
  • Tête d’impression de type «&nbsp;marguerite&nbsp;» pour système de traitement des textes (années 1980).

    Tête d’impression de type « marguerite » pour système de traitement des textes (années 1980).



    Crédits:
  • Boîte du programme MacWrite d’Apple.

    Boîte du programme MacWrite d’Apple.



    Crédits:
  • Boîte du logiciel Word de Microsoft.

    Boîte du logiciel Word de Microsoft.



    Crédits:
  • Disquettes.

    Disquettes.



    Crédits:
  • Ordinateur Mac Classic, clavier et souris.

    Ordinateur Mac Classic, clavier et souris.



    Crédits:
  • Disquettes Mac.

    Disquettes Mac.



    Crédits:
  • U&lc, Type transformation, Wilmington (Massachusetts), 1997.

    U&lc, Type transformation, Wilmington (Massachusetts), 1997.

    Publicité pour la société ITC.

    Crédits:
  • Carton d’emballage du logiciel Adobe Photoshop, 1989.

    Carton d’emballage du logiciel Adobe Photoshop, 1989.



    Crédits:
  • Page d’ouverture du logiciel de PAO Scribus (logiciel libre).

    Page d’ouverture du logiciel de PAO Scribus (logiciel libre).



  • Couverture d’un manuel de composition typographique de PAO.

    Couverture d’un manuel de composition typographique de PAO.

    François Richaudeau, Manuel de typographie et de mise en page, Du papier à l’écran, Retz, Paris, 2005.

    Crédits:
  • Comparaison des caractères Helvetica (en noir) et Arial (en rouge).

    Comparaison des caractères Helvetica (en noir) et Arial (en rouge).

    Le caractère Arial est une déclinaison - meilleure marché - de l’Helvetica, dont il reprend largement le dessin, en l’adaptant à l’affichage écran.

  • Clip. Artiste : Alex Gopher Titre : The Child Réalistation : H5 (A. Bardou-Jacquet & L. Houplain)

    Clip. Artiste : Alex Gopher Titre : The Child Réalistation : H5 (A. Bardou-Jacquet & L. Houplain)

    1999 Production : Le Village.

    Crédits:
  • Planche du consortium Unicode pour le deseret.

    Planche du consortium Unicode pour le deseret.

    Le deseret est un alphabet phonétique développé par un groupe de pasteurs de l’église mormone à la fin du XIXe siècle, sous la direction de Brigham Young, comme nouvelle écrire plus fonctionnelle pour écrire la langue anglaise. http://www.unicode.org/charts/

    Crédits:
  • Planche du consortium Unicode pour le devanagari.

    Planche du consortium Unicode pour le devanagari.

    Le devanagari, bien que méconnu en France, est l’une des principales écritures de l’Inde. Il sert à retranscrire plusieurs langues, dont le sanskrit, le hindi, le népalais ou le marathi. http://www.unicode.org/charts/

    Crédits:
  • Déclaration universelle des droits de l’homme en letton, lituanien et esperanto

    Déclaration universelle des droits de l’homme en letton, lituanien et esperanto

    The modern suite, Shintype, Toronto, 2008.

    Crédits:
  • Caractère Sabon de Jan Tschichold, en version cyrillique digitale (Alexei Chekulaev, 1996).

    Caractère Sabon de Jan Tschichold, en version cyrillique digitale (Alexei Chekulaev, 1996).

    Linotype FontExplorer 1.5, catalogue, s.d.

    Crédits:
  • Planche du consortium Unicode pour le shavian.

    Planche du consortium Unicode pour le shavian.

    Le Shavian est un alphabet phonétique anglais créé par Ronald Kingsley Read et nommé du nom de George Bernard Shaw qui avait édicté les principes amenant à sa création : 1) avoir au maximum 40 lettres 2) être aussi phonétique que possible, 3) ne ressembler en rien à l’alphabet latin. http://www.unicode.org/charts/

    Crédits:
  • Caractère Times, version grecque digitale.

    Caractère Times, version grecque digitale.

    Bernd Holthusen, Scangraphic digital type collection, vol. II, Scangraphic DR. Böger GMBH, Wedel bei Hamburg, 1985.

    Crédits:
  • Divers garamonds disponibles sur Internet sur le site Myfonts.

    Divers garamonds disponibles sur Internet sur le site Myfonts.

    Voir le fondeur

    Crédits:
  • Une partie des nombreux glyphes (signes) du Garamond Premier Pro.

    Une partie des nombreux glyphes (signes) du Garamond Premier Pro.



    Crédits:
  • Roselyne et Michel Besnard, dessin préparatoire du caractère Mickros.

    Roselyne et Michel Besnard, dessin préparatoire du caractère Mickros.

    Signe @ dessiné à la main, avec les petites tangentes pour positionner les courbes de Bézier.

    Crédits:
  • Carton d’emballage

    Carton d’emballage

    Adobe Type Library.

    Crédits:
  • Numérisation du caractère Garamond Simoncini.

    Numérisation du caractère Garamond Simoncini.

    À gauche, courbes True Type. À droite, courbe de Bézier. Caractère Garamond Simoncini.

  • Le Garamond Monotype

    Le Garamond Monotype

    Les caractères de Garamond (ici le Garamond Monotype) sont en tête de liste des « grands classiques » de la typographie. Du fait de son dessin maigre, ample, et de son petit œil (bas de casse petites par rapport aux capitales), le Garamond Monotype semble être très économique en encre…voir le document

    Crédits:
  • La création de caractères.

    La création de caractères.

    Entretien avec Philippe Apeloig, 12 juillet 2011, 3’

  • Le Garamond.

    Le Garamond.

    Entretien avec Philippe Apeloig, 12 juillet 2011, 6’

  • Entretien avec Alice Savoie

    Entretien avec Alice Savoie

    29 mars 2011, 4’34.

  • Entretien avec Malou Verlomme

    Entretien avec Malou Verlomme

    6 mai 2011, 4’

  • Garamond : une vaste descendance.

    Garamond : une vaste descendance.

    Entretien avec Matthieu Cortat, 29 mars 2011, 3’30.

  • Garamond au XVI<sup>e</sup>, XX<sup>e</sup> et XXI<sup>e</sup> siècles.

    Garamond au XVIe, XXe et XXIe siècles.

    Entretien avec Matthieu Cortat, 29 mars 2011, 3’.

  • Créer des caractères contemporains.

    Créer des caractères contemporains.

    Entretien avec Pierre Di Sciullo, 6 avril 2011.

  • Où est la vérité du Garamond ?

    Où est la vérité du Garamond ?

    Entretien avec Pierre Di Sciullo, 6 avril 2011

  • En hommage au Garamond, le Gararond.

    En hommage au Garamond, le Gararond.

    Entretien avec Pierre Di Sciullo, 6 avril 2011.

  • La genèse du Gararond (1).

    La genèse du Gararond (1).

    Entretien avec Pierre Di Sciullo, 6 avril 2011.

  • La genèse du Gararond (2).

    La genèse du Gararond (2).

    Entretien avec Pierre Di Sciullo, 6 avril 2011.

  • La découverte du Garamond.

    La découverte du Garamond.

    Entretien avec Xavier Dupré, 6 mai 2011, 1’55.

  • Dessiner un Garamond aujourd’hui.

    Dessiner un Garamond aujourd’hui.

    Entretien avec Xavier Dupré, 6 mai 2011, 4’39.

  • Les Grecs du Roi. Entretien avec Franck Jalleau, Imprimerie nationale, 21 avril 2011, 1’38

    Les Grecs du Roi. Entretien avec Franck Jalleau, Imprimerie nationale, 21 avril 2011, 1’38



  • Le Garamond, un patrimoine mondial.

    Le Garamond, un patrimoine mondial.

    Entretien avec Franck Jalleau, 21 avril 2011, 0’54.

  • La réhabilitation du Garamond.

    La réhabilitation du Garamond.

    Entretien avec Franck Jalleau, 21 avril 2011, 2’50.

  • La réhabilitation de caractères à l’Imprimerie nationale.

    La réhabilitation de caractères à l’Imprimerie nationale.

    Entretien avec Franck Jalleau, 21 avril 2011, 3’11.

  • Entretien avec Jean-Baptiste Levée

    Entretien avec Jean-Baptiste Levée

    19 avril 2011, 2’50.

  • La rencontre avec le Garamond.

    La rencontre avec le Garamond.

    Entretien avec Muriel Paris, 4 juillet 2011, 3’20.

  • La renaissance du Garamond dans les années 1990.

    La renaissance du Garamond dans les années 1990.

    Entretien avec Muriel Paris, 4 juillet 2011, 3’47.

  • Entretien avec Jean Francois Porchez

    Entretien avec Jean Francois Porchez

    4 juillet 2011, 1’18.

  • Qu’est-ce le Garamond ?

    Qu’est-ce le Garamond ?

    Entretien avec Jean Francois Porchez, 4 juillet 2011, 2’44.

  • Le Sabon Next (1)

    Le Sabon Next (1)

    Entretien avec Jean Francois Porchez, 4 juillet 2011,

  • Le Sabon Next (2).

    Le Sabon Next (2).

    Entretien avec Jean Francois Porchez, 4 juillet 2011,

  • Le Sabon Next (3).

    Le Sabon Next (3).

    Entretien avec Jean Francois Porchez, 4 juillet 2011,

  • Garamond ou l’invention de la typographie.

    Garamond ou l’invention de la typographie.

    Entretien avec Mathieu Réguer, 23 février 2011, 3’ 57’’.

  • L’identité d’un caractère.

    L’identité d’un caractère.

    Entretien avec Mathieu Réguer, 23 février 2011, 3’ 12’’.

  • Capucine

    Capucine

    Une famille de caractères pour l’édition et le packaging.

    Crédits:
  • Freddy

    Freddy

    Un caractère d’identité multi-script pour une chaîne de télévision pour enfants.

    Crédits:
  • Ysobel

    Ysobel

    Une large famille de caractères conçue pour l’édition par Alice Savoie et Robin Nicholas.

    Crédits:
  • Camille, caractère typographique.

    Camille, caractère typographique.



    Crédits:
  • Ecam, caractère typographique

    Ecam, caractère typographique



    Crédits:
  • Composition personnelle avec l’Ecam.

    Composition personnelle avec l’Ecam.



    Crédits:
  • Ficus, caractère typographique.

    Ficus, caractère typographique.



    Crédits:
  • Lorraine, caractère typographique, 2005.

    Lorraine, caractère typographique, 2005.



    Crédits:
  • Octobre, caractère typographique, 1994

    Octobre, caractère typographique, 1994



    Crédits:
  • <span class='italique'>Les Bibliothèques au défi de la communication</span>

    Les Bibliothèques au défi de la communication

    Association des bibliothécaires de France (ABF), 2011, affiche, 118 x 175 cm.
    Fonte : Abf

    Crédits:
  • <span class='italique'>Geoffroy Tory, graphiste avant la lettre</span>

    Geoffroy Tory, graphiste avant la lettre

    musée national de la Renaissance, Écouen, 2011, affiche de l’exposition, 118 x 175 cm.
    Fonte : création + Berthold Akzidenz Grotesk

    Crédits:
  • Conservatoire national supérieur d’art dramatique (CNSAD), brochures, 11 x 15 cm.

    Conservatoire national supérieur d’art dramatique (CNSAD), brochures, 11 x 15 cm.

    Fonte : Sabon Promotion 1999

    Crédits:
  • Collection “Exquis d’écrivains”.

    Collection “Exquis d’écrivains”.

    Fonte : Galliard, 11 x 17,5 cm. Denis Grozdanovitch, Minuscules extases, 2008

    Crédits:
  • <span class='italique'>Octobre ouvre la saison en musique</span>, Octobre en Normandie

    Octobre ouvre la saison en musique, Octobre en Normandie

    1995, affiche, 118 x 175 cm.
    Fonte : Octobre

    Crédits:
  • <span class='italique'>Typo/ Typé. Affiches de Philippe Apeloig</span>

    Typo/ Typé. Affiches de Philippe Apeloig

    musée d’Art Russe, Kiev, 2005, affiche, 118 x 175 cm.
    Fonte : Lorraine

    Crédits:
  • Bonesana, caractère typographique.

    Bonesana, caractère typographique.



    Crédits:
  • Henry, caractère typographique.

    Henry, caractère typographique.



    Crédits:
  • Liberté

    Liberté

    Workshop avec les typographes néerlandais d’Underware.

    Crédits:
  • Stockmar, caractère typographique.

    Stockmar, caractère typographique.



    Crédits:
  • Stuart, caractère typographique

    Stuart, caractère typographique



    Crédits:
  • Tristram, caractère typographique.

    Tristram, caractère typographique.



    Crédits:
  • Signalétique créée par l’Atelier Pierre Di Sciullo pour la Bibliothèque nationale de France, site Richelieu

    Signalétique créée par l’Atelier Pierre Di Sciullo pour la Bibliothèque nationale de France, site Richelieu

    « Cette signalétique accompagne les travaux de réhabilitation du site historique de la BNF et tout de qui en résulte : déménagements, transferts, navettes, déplacements des services... À l’extérieur, les interventions sur les angles signalent fortement le changement d’entrée dans le bâtiment. À l’intérieur les éléments sont stables pendant les 5 années de la phase 1. La signalétique repose sur une typographie originale et sur un reportage photo de Myr Muratet qui témoigne de la réalité de ces opérations. Les points majeurs d’implantation sont des volumes qui font écho à ces principes. » Pierre Di Sicullo  

    Crédits:
  • Caractère Gararond de Pierre di Sciullo.

    Caractère Gararond de Pierre di Sciullo.



    Crédits:
  • Le Minimum

    Le Minimum

    « La matrice de cette série, le Minimum écran, fut dessinée pixel par pixel avec uniquement des verticales et des horizontales. Sur cette base de multiples variations furent dessinées en haute définition à partir de 1988. Quelques variations sont commercialisées; les autres restent dans la boite à outils de l’auteur. Le Minimum lettrines place des minuscules dans l’œil des capitales et réciproquement. Le Minimum sérif intègre des prolongements qui découlent de la dynamique propre à chaque signe, sans relation avec l’alignement des lettres en plomb aujourd’hui obsolète. » Pierre Di Sciullo

    Crédits:
  • Le Renaissance

    Le Renaissance

    « Le Renaissance est une interprétation contemporaine du Garamond de l’Université (1540). Il se signale par un tracé de linéale mais galbé pour un bon contraste, avec des sérifs dissymétriques pour moins de solennité et pour sortir de l’univers livresque. Les proportions principales, de longues hampes montantes et descendantes et des capitales de hauteur modeste, sont caractéristiques de la typographie française d’alors, et gage de bonne lisibilité. » Pierre Di Sciullo

    Crédits:
  • Absara, caractère typographique

    Absara, caractère typographique

    (tiré du fascicule Focus FF Absara).

    Crédits:
  • Angkoon, caractère typographique.

    Angkoon, caractère typographique.



    Crédits:
  • Masala, caractère typographique.

    Masala, caractère typographique.



    Crédits:
  • Compositions personnelles de Xavier Dupré en caractères Megano.

    Compositions personnelles de Xavier Dupré en caractères Megano.



    Crédits:
  • Parango, caractère typographique.

    Parango, caractère typographique.



    Crédits:
  • Sanuk, caractère typographique.

    Sanuk, caractère typographique.



    Crédits:
  • Compositions personnelles en caractères Yoga.

    Compositions personnelles en caractères Yoga.



    Crédits:
  • Caractère Garamont

    Caractère Garamont

    non publié, en cours de développement.

    Crédits:
  • SIPAR Apsara caractère typographique

    SIPAR Apsara caractère typographique

    Consonnes, pieds des consonnes, voyelles, voyelles complètes, chiffres & autres signes

    Crédits:
  • Compositions personnelles en caractères Malaga.

    Compositions personnelles en caractères Malaga.



    Crédits:
  • Région Bretagne, caractères typographiques

    Région Bretagne, caractères typographiques

    (commande) Version étroitisée

    Crédits:
  • Composition personnelle en caractères Vista Sans.

    Composition personnelle en caractères Vista Sans.



    Crédits:
  • Vista Slab en usage pour un fascicule.

    Vista Slab en usage pour un fascicule.



  • Carrefour Origin, caractère typographique.

    Carrefour Origin, caractère typographique.



    Crédits:
  • Cogito, caractère typographique.

    Cogito, caractère typographique.



    Crédits:
  • Dogon, caractère typographique

    Dogon, caractère typographique



    Crédits:
  • Enfantine, caractère typographique.

    Enfantine, caractère typographique.



    Crédits:
  • Gemelli, caractère typographique.

    Gemelli, caractère typographique.



    Crédits:
  • Panorama, caractère typographique.

    Panorama, caractère typographique.



    Crédits:
  • Le Petit Manuel de composition typographique de Muriel Paris, version 3

    Le Petit Manuel de composition typographique de Muriel Paris, version 3



    Crédits:
  • Spécimen pour le Sabon Next

    Spécimen pour le Sabon Next

    Un caractère de Jean François Porchez édité par Linotype. Spécimen (couverture)

    Crédits:
  • Revue <span class='italique'>Signes</span>

    Revue Signes

    Numéro spécial de la revue Signes, consacré à l’identité visuelle à travers le courrier.

    Crédits:
  • Apoline PTF, caractère typographique.

    Apoline PTF, caractère typographique.



    Crédits:
  • Ardoise PTF, caractère typographique.

    Ardoise PTF, caractère typographique.



    Crédits:
  • Le Monde, caractère typographique

    Le Monde, caractère typographique



    Crédits:
  • Robert Louis Stevenson, <span class='italique'>Virginibus puerisque</span>

    Robert Louis Stevenson, Virginibus puerisque

    Allia, 2003
    « Une bonne typographie ne se voit pas, elle se lit. Elle doit porter les mots, les mettre en valeur, mais sa forme ne doit pas distraire le lecteur du sens qu’ils portent et transmettent. Elle doit être choisie afin d’être le meilleur vecteur possible du message que renferment les mots. Chacun à Allia est conscient de cela. C’est pourquoi nous avons choisi, depuis 30 ans, d’être fidèles à une typographie qui, après de nombreux essais, nous a paru être la meilleure : tant pour sa beauté, que pour sa richesse, et que pour sa lisibilité. »

    Crédits:
  • Henry Bauchau, <span class='italique'>Le Boulevard périphérique</span>

    Henry Bauchau, Le Boulevard périphérique

    Actes Sud, janvier 2008.
    L’ouvrage est composé en ITCgaramond, comme pour toute la littérature (roman) chez Actes Sud. Agaramond est utilisé pour les essais. « Depuis l’origine, Actes Sud compose la plupart de ses livres en Garamond. Le choix de ce caractère s’est fondé sur la noblesse et la générosité de son dessin qui offre une lecture agréable et fluide. Il s’agit en effet de proposer au lecteur les meilleures conditions pour découvrir un texte et de servir au mieux ce qui a été écrit avec talent. »

    Crédits:
  • Dorny / Michel Butor <span class='italique'>Caractères</span>

    Dorny / Michel Butor Caractères

    Paris, Imprimerie nationale, 1993, 28 p. ISBN : 2-7433-0136-8

    Crédits:
  • <span class='italique'>Dictionnaire encyclopédique du livre</span>, sous la dir. de Pascal Fouché

    Dictionnaire encyclopédique du livre, sous la dir. de Pascal Fouché

    Paris, Cercle de la librairie 1989-1991 .
    Le caractère Garamond a été choisi pour le Dictionnaire encyclopédique du livre (dont les pages 339 et 340, extraites du tome 2, sont consacrées à Garamond - le caractère - et à Claude Garamont) par le Cercle de la librairie avec le graphiste Alain Meylan. Pour les concepteurs de l’ouvrage, c’était un clin d’œil à l’Histoire de l’Édition française pour laquelle Pierre Faucheux avait lui-même choisi le Garamond.

    Crédits:
  • <span class='italique'>Histoire de l’édition française</span>, sous la dir. de Roger Chartier et Henri-Jean Martin.

    Histoire de l’édition française, sous la dir. de Roger Chartier et Henri-Jean Martin.

    Paris, Cercle de la librairie, 1989-1991.
    Pierre Faucheux a conçu la mise en page de cet ouvrage composé en Garamond. Pages 356, 357 et 358 du tome IV, chapitre La création typographique des Français écrit par René Ponot.

    Crédits:
  • Raffi Kaiser / Kenneth White, <span class='italique'>Le Livre des roches et des nuages</span>

    Raffi Kaiser / Kenneth White, Le Livre des roches et des nuages

    Paris, Imprimerie nationale, 1994, 26 triptyques ISBN : 2-11-081188-9

    Crédits:
  • Ouvrage des éditions de Monsieur Toussaint Louverture en caractère Garamond de Robert Slimbach.

    Ouvrage des éditions de Monsieur Toussaint Louverture en caractère Garamond de Robert Slimbach.



    Crédits:
  • Station de métro Parvis de Saint-Gilles à Bruxelles.

    Station de métro Parvis de Saint-Gilles à Bruxelles.



    Crédits:
  • Station de métro Concorde.

    Station de métro Concorde.



    Crédits:
  • Station de métro Parque à Lisbonne.

    Station de métro Parque à Lisbonne.



    Crédits:
  • Station de métro Siquiera Campos  dans la favela de Vidigal.

    Station de métro Siquiera Campos dans la favela de Vidigal.



    Crédits:
  • Station de métro Universitetet à Stockholm

    Station de métro Universitetet à Stockholm



    Crédits:
  • Atelier <span class='italique'>Espace Typographie</span> #1 avec Jérôme Knebusch, 2009.

    Atelier Espace Typographie #1 avec Jérôme Knebusch, 2009.



    Crédits:
  • Atelier <span class='italique'>Espace Typographie</span> #3 avec Elamine Maecha

    Atelier Espace Typographie #3 avec Elamine Maecha



    Crédits:
  • Caractère typographique d'Estelle Bizet, 2010.

    Caractère typographique d'Estelle Bizet, 2010.



    Crédits:
  • Atelier avec Alejandro Lo Celso, 2011.

    Atelier avec Alejandro Lo Celso, 2011.



    Crédits:
  • Caractère typographique la <span class='italique'>Messine</span>

    Caractère typographique la Messine

    Évolution de la Messine (titrage Salon), caractère typographique de l'École Supérieure d'Art de Lorraine dessiné pour les titres de la revue Le Salon du centre de recherche I.D.E. dans le cadre d'un atelier avec Alejandro Lo Celso, 2011

    Crédits:
  • Publication <span class='italique'>Metzbau</span>, 2009.

    Publication Metzbau, 2009.

    Exposition en hommage à Kurt Schwitters. Coproduction Centre Pompidou-Metz, 2009.

    Crédits:
  • Publication <span class='italique'>Metzbau</span>, 2009.

    Publication Metzbau, 2009.

    Exposition en hommage à Kurt Schwitters. Coproduction Centre Pompidou-Metz, 2009.

    Crédits:
  • Caractère typographique de Maxime Le Moing, 2010.

    Caractère typographique de Maxime Le Moing, 2010.



    Crédits:
  • Caractère typographique avec kit auto-impression d'Audrey Pereira, 2011.

    Caractère typographique avec kit auto-impression d'Audrey Pereira, 2011.



    Crédits:
  • <span class='italique'>Pause</span>. Banc de Léa Siat, 2010.

    Pause. Banc de Léa Siat, 2010.



    Crédits:
  • Milosz: un caractère dessiné par Damien Collot

    Milosz: un caractère dessiné par Damien Collot

    La création du Milosz a débuté en novembre 2009. La réflexion et la pratique qui ont permis son développement a bénéficié du soutien et de l’aide des enseignants et intervenants du post-diplôme typographie et langage de l’ésad. Mais un acteur inattendu est intervenu dans son élaboration. Il s’agit d’un italique de Garamont utilisé pour L’histoire des successeurs de Alexandre le Grand. Cet ouvrage conservé à la bibliothèque Louis Aragon a été imprimé à Paris par Pierre Gaultier pour Jean Barbé et Claude Garamont en 1545. Une étude détaillée des origines et des évolutions de l’italique au XVIe siècle a permis de le situer et d’en comprendre les enjeux formels. Pour le Milosz l’attention s’est alors portée sur la création de l’italique. Sa particularité est d’assurer un rythme dynamique et une tension qui vivifie le texte mais sans l’accélérer. Le Milosz existe en quatre styles : italique et romain en version avec et sans empattements. Les versions grasses sont en développement.

    Crédits:
  • Atelier de typographie de l’école supérieure d’art et de design d’Amiens

    Atelier de typographie de l’école supérieure d’art et de design d’Amiens



    Crédits:
  • Atelier de typographie de l’école supérieure d’art et de design d’Amiens

    Atelier de typographie de l’école supérieure d’art et de design d’Amiens



    Crédits:
  • Témoignage de Jean-Philippe Bazin

    Témoignage de Jean-Philippe Bazin

    Jean-Philippe Bazin a été intervenant à l'atelier national de création typographique dans les années 1990/2000

  • Témoignage de Roxane Jubert

    Témoignage de Roxane Jubert

    Roxane Jubert est une ancienne étudiante à l'atelier national de création typographique

  • Exposition du collectif 923A,  école régionale des beaux-arts  de  Besançon, février 2011.

    Exposition du collectif 923A, école régionale des beaux-arts de Besançon, février 2011.

    Une initiative de Roseline Cunin, Arnaud Wink & Jérémy Joncheray, membres du collectif.

    Crédits:
  • Exposition Ultralight de Harmen Liemburg / mars 2011 / ERBA Besançon

    Exposition Ultralight de Harmen Liemburg / mars 2011 / ERBA Besançon

    Le graphiste-sérigraphe Harmen Liemburg a conçu une exposition itinérante extrêmement compacte, qui voyage dans une seule caisse à travers le monde. Besançon l’a accueillie à l’occasion des journées Portes Ouvertes de l’école. Le montage, très ludique, a été réalisé par les étudiants.

    Crédits:
  • Atelier Analogique avec les étudiants de l’école supérieure d’art et de design  d’Amiens, novembre 2010-avril 2011.

    Atelier Analogique avec les étudiants de l’école supérieure d’art et de design d’Amiens, novembre 2010-avril 2011.

    La session a démarré à Amiens par un atelier de dessin de caractères, autour des caractères d’affiches du XIXe siècle. Il s’est poursuivi à Besançon, où les fontes numériques ont été réalisées en bois, au moyen d’une graveuse laser. 12 étudiants d’Amiens sont venus à Besançon pendant une semaine, et ont imprimé leurs spécimens sur les presses de l’école. Atelier encadré par Thomas Huot-Marchand, Eva Kubinyi et Didier Mutel.

    Crédits:
  • Atelier Analogique avec les étudiants de l’école supérieure d’art et de design d’Amiens, novembre 2010-avril 2011

    Atelier Analogique avec les étudiants de l’école supérieure d’art et de design d’Amiens, novembre 2010-avril 2011



    Crédits:
  • Atelier  Spécimen avec Damien Gautier, 5-7 avril 2011.

    Atelier Spécimen avec Damien Gautier, 5-7 avril 2011.

    Parallèlement à l’atelier avec les étudiants d’Amiens, qui proposait de réaliser des caractères mobiles à partir de fontes numériques, des étudiants de Besançon ont effectué le chemin inverse : numériser des caractères en plomb conservés à l’école. Le dessin des caractères a été suivi par Thomas Huot-Marchand. Damien Gautier les a encadrés pour réaliser le spécimen final des caractères. Ici, une version numérique à chasse variable de l’Atlas, un caractère des années 30.

    Crédits:
  • La Fonderie des glaces. Atelier dans la forêt avec Mathias Schweyzer et Laurent Tixador, 9-13 mai 2011.

    La Fonderie des glaces. Atelier dans la forêt avec Mathias Schweyzer et Laurent Tixador, 9-13 mai 2011.

    Mathias Schweyzer annonçait cet atelier ainsi : « Lundi 9 mai 2011, un petit groupe de miraculés, issus de l’école des Beaux-Arts de Besançon, se lance dans la fabrication d’un journal avec les moyens du bord. Installé en pleine foret bisontine, leur camp de base devra être pensé comme un réel terrain d’expérimentation graphique, typographique et artistique, il devra prendre en compte le but final de cet atelier qui est de produire un objet imprimé et diffusable ! » En pratique, onze aventuriers ont passé 5 jours en pleine forêt à mettre au point de l’encre, une technique et des outils d’impression, ont rédigé un journal et l’ont imprimé à 25 exemplaires

    Crédits:
  • Exposition <span class='italique'>100 Beste Plakate 2009</span>, école régionale des beaux-arts  de  Besançon, 6 avril - 6 mai 2011.

    Exposition 100 Beste Plakate 2009, école régionale des beaux-arts de Besançon, 6 avril - 6 mai 2011.

    Une sélection des 100 meilleures affiches allemandes, suisses et autrichiennes de l’année 2009. Vernissage en présence de Melchior Imboden, co-organisateur de l’exposition. Une initiative de Christophe Gaudard, enseignant à l’école.

    Crédits:
  • Exposition Jean Dupuy,  école régionale des beaux-arts  de  Besançon,  10 novembre-15 décembre 2010.

    Exposition Jean Dupuy, école régionale des beaux-arts de Besançon, 10 novembre-15 décembre 2010.

    À l’occasion de la venue de Jean Dupuy à l’école, pour l’exposition qui lui était consacrée, les étudiants de 1ère année ont pu suivre le montage de l’exposition, reproduire ses écritures, et réaliser une performance avec l’artiste.

    Crédits:
  • Atelier typographie avec une classe de CM1 / IUFM / école Saint-Claude de Besançon / école régionale des beaux-arts  de  Besançon.

    Atelier typographie avec une classe de CM1 / IUFM / école Saint-Claude de Besançon / école régionale des beaux-arts de Besançon.

    Ce projet a été monté par 3 stagiaires de l’institut universitaire de formation des maîtres (IUFM) avec Thomas Huot-Marchand, assisté d’Émilie Godin et Solène Rodriguez. L’objectif était de faire découvrir la typographie, en trois séances d’une demi-journée. D’abord, une visite d’un atelier de typographie plomb, puis le dessin d’un caractère. Au départ, les enfants ont colorié des planches d’alphabets, où ils devaient identifier les modules récurrents dans la construction des lettres. Ils ont ensuite découpés ces modules élémentaires dans du papier noir, pour pouvoir reformer les lettres. À partir de photographies des collages, trois fontes ont été numérisées, pour permettre aux enfants de les utiliser dans un document où ils racontent cette expérience.

    Crédits:
  • Exposition <span class='italique'>Helvetica Forever, Story of a Typeface</span>,  école régionale des beaux-arts  de  Besançon, 12-15 mai 2011.

    Exposition Helvetica Forever, Story of a Typeface, école régionale des beaux-arts de Besançon, 12-15 mai 2011.

    Commissariat : Lars Müller, Victor Malsy & Philipp Teufel. Scénographie : Lorena Manzo, Tim Sluiters. Vernissage suivi d’une conférence de Victor Malsy & Philipp Teufel, à l’invitation de Raienr Oldendorf, enseignant à l’école d’art de Besançon. Dans le cadre d’un échange entre l’école régionale des beaux-arts de Besançon et la Fachhochschule de Düsseldorf.

    Crédits:
  • BA_magazine

    BA_magazine

    Publication semestrielle de l’école des beaux-arts de Bordeaux.

    Crédits:
  • DESIR. Affiche d’exposition et catalogue  des diplômés DNSEP (diplôme national supérieur d’expression plastique) 2009.

    DESIR. Affiche d’exposition et catalogue des diplômés DNSEP (diplôme national supérieur d’expression plastique) 2009.

    9 Polices utilisées : AvantGarde-ExtraLight; Type : Type 1 AvantGardeITCbyBT-Book; Type : Type 1 AvantGardeITCbyBT-ExtraLight; Type : Type 1 GothicNo13BT-Regular; Type : Type 1 ITCAvantGardeStd-Bk; Type : OpenType Type 1 ITCAvantGardeStd-BkObl; Type : OpenType Type 1 ITCAvantGardeStd-XLt; Type : OpenType Type 1 ITCAvantGardeStd-XLtObl; Type : OpenType Type 1 Times-Roman; Type : TrueType Documents Imprimés à l’école des beaux-arts de Bordeaux. Télécharcher le catalogue de l’exposition

    Crédits:
  • Edit ! normes, formats, supports.

    Edit ! normes, formats, supports.

    Colloque international de l’école des beaux-arts de Bordeaux, mars 2009. Dans le cadre de l’étude de faisabilité pour son post-diplôme autour des pratiques d’édition, le colloque EDIT à l’école des beaux-arts de Bordeaux était orienté plus précisément vers la notion « d’édition de demain » couvrant le champ traditionnel de l’édition papier comme celui des post-media, posant ainsi de façon alternative la question de l’édition numérique ou non. Le terme anglo-saxon editing illustre parfaitement cette problématique puisqu’il implique dans sa définition une diversification dans les modes et supports de diffusion, une massification des objets concernant autant les pratiques d’art que celles du design. Le colloque EDIT et le post-diplôme qu’il prépare approfondissent ce champ de recherche déjà ouvert au centre de l’enseignement dispensé à l’école des beaux-arts de Bordeaux, celui de l’articulation entre art et design, celui aussi de l’industrie de la culture et de l’image, avec laquelle l’art actuel cherche à entretenir une relation renouvelée.

    Crédits:
  • Journal publié à l’occasion d’<span class='italique'>Imaginez maintenant Bordeaux. Les nouvelles formes d’engagement.</span> Caserne Niel, Bordeaux, 4-7 juillet 2010.

    Journal publié à l’occasion d’Imaginez maintenant Bordeaux. Les nouvelles formes d’engagement. Caserne Niel, Bordeaux, 4-7 juillet 2010.

    Commissariat général : CAPC musée d’art contemporain de Bordeaux. Direction éditoriale : Charlotte Laubard, Xavier Chabellard, Caroline Melon, Eric Troussicot. Conception et coordination : Éric Troussicot, Cyril Vergès, Pierre Ponant, Alice Cavender Rédaction des articles : les étudiants de l’ICART : Charlotte Commeinhes, Lucie Denis, Guillaume Guignès, Nathan Guinjard, Oana Le Roux, Julia Martin, Marine Plaza, Marie-Armelle Quiniou, Camille Sarrat. Coordination : Cyril Vergès Télécharger la publication

    Crédits:
  • École supérieure des arts et  médias de Caen

    École supérieure des arts et médias de Caen



    Crédits:
  • Camille Blanchemain, projet de réhabilitation de caractères bois américains du XIX<sup>e</sup> siècle, en vue de les réinvestir dans l'identité d'un festival post-punk.

    Camille Blanchemain, projet de réhabilitation de caractères bois américains du XIXe siècle, en vue de les réinvestir dans l'identité d'un festival post-punk.



    Crédits:
  • Julien Foulon, Last Century & Last Century Sans : création typographique.

    Julien Foulon, Last Century & Last Century Sans : création typographique.



    Crédits:
  • Juliette Hoefler, Mises en page et recherches éditoriales d'un ouvrage consacré à Noam Chomsky.

    Juliette Hoefler, Mises en page et recherches éditoriales d'un ouvrage consacré à Noam Chomsky.



    Crédits:
  • Anne Jacquinot, reportage photographique sur les destructions d'immeubles.

    Anne Jacquinot, reportage photographique sur les destructions d'immeubles.



    Crédits:
  • Mickaël Martin, recherches, mise au point et application d'un logotype dans le cadre de son projet éditorial de revue graphique.

    Mickaël Martin, recherches, mise au point et application d'un logotype dans le cadre de son projet éditorial de revue graphique.



    Crédits:
  • Projet de Nicolas Millot, école supérieure d’art de Cambrai.

    Projet de Nicolas Millot, école supérieure d’art de Cambrai.

    En tahitien, le mot « parau » peut se traduire à la fois par « la parole, le mot, le parler, le langage » et « le papier, la feuille de livre, de journal, l’affiche ». Le tahitien est une langue de tradition orale, transcrite pour la première fois au début du XIXe siècle. Les premières questions que pose ce passage de l’oral à l’écrit sont d’ordre phonématique. Quels signes doit-on associer aux sonorités ? Comment peut-on distinguer les particularités sonores propres au langage tahitien ? Comment se retrouver dans cet amalgame de voyelles se succédant, pouvant être longues ou brèves, aspirées ou sèches, explosives ou traînantes ; le moindre accident de prononciation donnant des sens très différents ? Ces 30 dernières années ont également vu l’émergence d’une langue hybride française/tahitienne. Avec l’avènement des nouvelles technologies et la démocratisation d’Internet, cette langue mixte a trouvé un écho dans l’écriture. Internet devient alors un formidable outil d’expérimentation de l’écriture. L’orthographe et la grammaire du français-tahitien n’étant pas figées, l’outil technologique devient donc un moyen, non pas de fixer la langue mais de rendre compte de son évolution et de sa diversité. Ce projet propose alors différents travaux d’éditions, d’affiches et d’expérimentations typographiques autour de la diversité vocalique et langagière du tahitien, et pose une question plus fondamentale : Quel rapport entretenons-nous avec le langage parlé et écrit ?

    Crédits:
  • Projet d’Alexandre Dumas de Rauly, école supérieure d’art de Cambrai.

    Projet d’Alexandre Dumas de Rauly, école supérieure d’art de Cambrai.



    Crédits:
  • Exposition <span class='italique'>Futura</span>, galerie Anatome, Paris, mai-juillet 2011.

    Exposition Futura, galerie Anatome, Paris, mai-juillet 2011.



    Crédits:
  • Ouvrage d’Alexandre Dumas de Rauly et de Michel Wlassikoff, <span class='italique'>Futura</span>, Paris, Norma, 2011.

    Ouvrage d’Alexandre Dumas de Rauly et de Michel Wlassikoff, Futura, Paris, Norma, 2011.



    Crédits:
  • Projet de Nicolas Millot, école supérieure d’art de Cambrai.

    Projet de Nicolas Millot, école supérieure d’art de Cambrai.

    En tahitien, le mot « parau » peut se traduire à la fois par « la parole, le mot, le parler, le langage » et « le papier, la feuille de livre, de journal, l’affiche ». Le tahitien est une langue de tradition orale, transcrite pour la première fois au début du XIXe siècle. Les premières questions que pose ce passage de l’oral à l’écrit sont d’ordre phonématique. Quels signes doit-on associer aux sonorités ? Comment peut-on distinguer les particularités sonores propres au langage tahitien ? Comment se retrouver dans cet amalgame de voyelles se succédant, pouvant être longues ou brèves, aspirées ou sèches, explosives ou traînantes ; le moindre accident de prononciation donnant des sens très différents ? Ces 30 dernières années ont également vu l’émergence d’une langue hybride française/tahitienne. Avec l’avènement des nouvelles technologies et la démocratisation d’Internet, cette langue mixte a trouvé un écho dans l’écriture. Internet devient alors un formidable outil d’expérimentation de l’écriture. L’orthographe et la grammaire du français-tahitien n’étant pas figées, l’outil technologique devient donc un moyen, non pas de fixer la langue mais de rendre compte de son évolution et de sa diversité. Ce projet propose alors différents travaux d’éditions, d’affiches et d’expérimentations typographiques autour de la diversité vocalique et langagière du tahitien, et pose une question plus fondamentale : Quel rapport entretenons-nous avec le langage parlé et écrit ?

    Crédits:
  • Travaux d’étudiants de 2e année de l’école d’art d’Épinal.

    Travaux d’étudiants de 2e année de l’école d’art d’Épinal.

    Les étudiants de 2e année des écoles supérieures d’art d’Épinal et de Metz métropole se sont appropriés une citation en vue de la réinvestir dans une démarche singulière, dans la perspective de la mettre en scène dans un format donné. À la manière de Vincent Perrottet qui est intervenu pour présenter son travail, les étudiants ont puisé dans leurs codes personnels et ont élaboré un langage visuel distinct pour mettre en page une citation d’auteur. La finalité de ce travail donne lieu à l’impression d’une série de posters en vue d’une exposition itinérante. Téléchargez la plaquette (pdf)

    Crédits:
  • Travaux d’étudiants de 2e et 3e années de l’école d’art d’Épinal.

    Travaux d’étudiants de 2e et 3e années de l’école d’art d’Épinal.

    Pour une approche de l’OuTypoPo, nous avons proposé aux étudiants de 2e et 3 e années, divers ateliers déterminés par une sélection de contraintes oulipiennes, à transférer vers des contraintes spécifiquement typographiques. À la manière de Jean-Jacques Tachdjian (typographe invité), les étudiants ont défini leurs propres contraintes, OuTypoPiennes. À la suite de ces quatre jours, ils ont eu le loisir d’expérimenter, de construire une réflexion sur l’élaboration d’un alphabet pour ensuite mettre en scène un texte. Chaque étudiant a organisé ses recherches sur une ou plusieurs pages. Ce recueil est le résultat de ce travail et se propose d’illustrer les différentes expérimentations réalisées par les étudiants. Téléchargez la plaquette (pdf)

    Crédits:
  • Travaux d’étudiants de 2e année de l’école d’art d’Épinal.

    Travaux d’étudiants de 2e année de l’école d’art d’Épinal.

    Les deux écoles supérieures d’art de Metz et d’Épinal ont engagé depuis 2000, des collaborations pédagogiques visant à partager des compétences et à favoriser les relations et les mouvements des étudiants. En 2010/2011, deux ateliers d’une semaine ont été propo¬sés aux étudiants de 2e année des deux écoles. Un à Metz, transversal et multidisciplinaire autour de la scénographie de la pièce de François Sarhan, Les articulations de la reine 2 et qui a fait l’objet d’un spectacle présenté à Metz à Saint-Pierre-aux-Nonnains le 7 décembre 2010. L’autre atelier s’est déroulé à Épinal Jouer du passé et du présent pour que les lettres prennent de nouveaux sens et les livres de nouvelles formes. En considérant le travail de Clotilde Olyff, comme un travail de scientifique de la typographie, les étudiants ont joué et inventé des règles pour construire des ponts entre la théorie et la pratique de la création typographique. Ils se sont appropriés un mot du lexique de Georges Perec, j’aime, je n’aime pas, pour le spatialiser dans un format donné et sont ainsi devenus des marionnettistes de la lettre. Ce recueil présente le résultat de leurs recherches

    Crédits:
  • École Estienne, extérieur

    École Estienne, extérieur

    École Estienne

    Crédits:
  • École Estienne, sérigraphie

    École Estienne, sérigraphie

    École Estienne

    Crédits:
  • École Estienne, composition typographique

    École Estienne, composition typographique

    École Estienne

    Crédits:
  • École Estienne, recherche graphique

    École Estienne, recherche graphique

    École Estienne

    Crédits:
  • École Estienne, lithographie

    École Estienne, lithographie

    École Estienne

    Crédits:
  • À propos de Claude Garamont

    À propos de Claude Garamont

    Posters typographiques conçus en temps limité (4 heures) sur le thème : "Que pourriez-vous dire à propos de Claude Garamont ?" par des étudiants de première année. Diplôme métiers d'art, option typographisme.

  • Julien Priez, les caractères Montreuil

    Julien Priez, les caractères Montreuil

    Ce système typographique veut actualiser la communication de la ville de Montreuil (93100) et signifier la mixité et la diversité socioculturelle de la ville. La manipulation de cette typographie s’inspire du système de composition des claviers de téléphones portables. C’est-à-dire qu’il n’y a pas qu’une seule lettre dans la touche "a" du clavier de l’ordinateur. Ainsi, le graphiste peut choisir le signe, le module qu’il souhaite, en tapant plusieurs fois sur les touches de son clavier. Tous les signes, modules et lettres sont dessinés pour être combinables. Il est alors possible d’agir directement sur le dessin des lettres, de tout mélanger pour créer des lettrages originaux, d’écrire le mot "vélo" ou de dessiner un vélo. La vidéo révèle le choix qui s’opère lorsque l’on tape plusieurs fois les touches du clavier. Il suffit de régler une seule fois l’interlignage et le jeu peut commencer. Diplôme supérieur des arts appliqués. Design typographique.

  • Julien Priez, les caractères Montreuil

    Julien Priez, les caractères Montreuil

    Ce système typographique veut actualiser la communication de la ville de Montreuil (93100) et signifier la mixité et la diversité socioculturelle de la ville. La manipulation de cette typographie s’inspire du système de composition des claviers de téléphones portables. C’est-à-dire qu’il n’y a pas qu’une seule lettre dans la touche "a" du clavier de l’ordinateur. Ainsi, le graphiste peut choisir le signe, le module qu’il souhaite, en tapant plusieurs fois sur les touches de son clavier. Tous les signes, modules et lettres sont dessinés pour être combinables. Il est alors possible d’agir directement sur le dessin des lettres, de tout mélanger pour créer des lettrages originaux, d’écrire le mot "vélo" ou de dessiner un vélo. La vidéo révèle le choix qui s’opère lorsque l’on tape plusieurs fois les touches du clavier. Il suffit de régler une seule fois l’interlignage et le jeu peut commencer. Diplôme supérieur des arts appliqués. Design typographique.

    Crédits:
  • Julien Priez, les caractères Montreuil

    Julien Priez, les caractères Montreuil

    Ce système typographique veut actualiser la communication de la ville de Montreuil (93100) et signifier la mixité et la diversité socioculturelle de la ville. La manipulation de cette typographie s’inspire du système de composition des claviers de téléphones portables. C’est-à-dire qu’il n’y a pas qu’une seule lettre dans la touche "a" du clavier de l’ordinateur. Ainsi, le graphiste peut choisir le signe, le module qu’il souhaite, en tapant plusieurs fois sur les touches de son clavier. Tous les signes, modules et lettres sont dessinés pour être combinables. Il est alors possible d’agir directement sur le dessin des lettres, de tout mélanger pour créer des lettrages originaux, d’écrire le mot "vélo" ou de dessiner un vélo. La vidéo révèle le choix qui s’opère lorsque l’on tape plusieurs fois les touches du clavier. Il suffit de régler une seule fois l’interlignage et le jeu peut commencer. Diplôme supérieur des arts appliqués. Design typographique.

    Crédits:
  • Julien Priez, les caractères Montreuil

    Julien Priez, les caractères Montreuil

    Ce système typographique veut actualiser la communication de la ville de Montreuil (93100) et signifier la mixité et la diversité socioculturelle de la ville. La manipulation de cette typographie s’inspire du système de composition des claviers de téléphones portables. C’est-à-dire qu’il n’y a pas qu’une seule lettre dans la touche "a" du clavier de l’ordinateur. Ainsi, le graphiste peut choisir le signe, le module qu’il souhaite, en tapant plusieurs fois sur les touches de son clavier. Tous les signes, modules et lettres sont dessinés pour être combinables. Il est alors possible d’agir directement sur le dessin des lettres, de tout mélanger pour créer des lettrages originaux, d’écrire le mot "vélo" ou de dessiner un vélo. La vidéo révèle le choix qui s’opère lorsque l’on tape plusieurs fois les touches du clavier. Il suffit de régler une seule fois l’interlignage et le jeu peut commencer. Diplôme supérieur des arts appliqués. Design typographique.

    Crédits:
  • Titre de l'exposition «&nbsp;Vernaculairement parlant&nbsp;» à partir du caractère «&nbsp;Franciscopolis&nbsp;».

    Titre de l'exposition « Vernaculairement parlant » à partir du caractère « Franciscopolis ».

    Prélèvement de lettres vernaculaires dans la ville, puis création du caractère « Franciscopolis » numérisé.

    Crédits:
  • Monogramme de la ville du Havre conçu à partir de l'alphabet dessiné collectivement par les étudiants.

    Monogramme de la ville du Havre conçu à partir de l'alphabet dessiné collectivement par les étudiants.



    Crédits:
  • Recherche personnelle de Laura Parette

    Recherche personnelle de Laura Parette



    Crédits:
  • Atelier de création Oulipo : atelier d'écriture et création d'affiches typographiques

    Atelier de création Oulipo : atelier d'écriture et création d'affiches typographiques

    Un exemple de « Réécriture », plus précisément une version « Argot » du texte de référence.

    Crédits:
  • Atelier de création Malou Verlomme

    Atelier de création Malou Verlomme



    Crédits:
  • Atelier de création Malou Verlomme

    Atelier de création Malou Verlomme

    Initiation à la création de caractère. Chaque étudiant a créé un alphabet pendant la session

    Crédits:
  • <span class='italique'>Architecture & Typographie</span>, Prototype, 2010.

    Architecture & Typographie, Prototype, 2010.

    Parution chez B42 : août 2011. Recto de la couverture

    Crédits:
  • Samuel Rambaud : édition sur le mouvement 'Dada'.

    Samuel Rambaud : édition sur le mouvement "Dada".

    Étudiant diplôme national d’arts et techniques DNAT (année 2009).

    Crédits:
  • Samuel Rambaud : édition sur le mouvement 'Dada'

    Samuel Rambaud : édition sur le mouvement "Dada"



  • Alaric Garnier,  installation pour le cycle de conférences de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon. Lettrages peints sur divers matériaux.

    Alaric Garnier, installation pour le cycle de conférences de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon. Lettrages peints sur divers matériaux.

    Étudiant diplôme national d’arts et techniques DNAT (année: 2011).

    Crédits:
  • Alaric Garnier, dessin de caractères à partir d’un relevé en milieu urbain.

    Alaric Garnier, dessin de caractères à partir d’un relevé en milieu urbain.

    Étudiant diplôme national d’arts et techniques DNAT (année: 2010) 

    Crédits:
  • Amélie Goumillou,  affiche de conférence.

    Amélie Goumillou, affiche de conférence.

    Étudiante diplôme national d’arts et techniques DNAT (année 2009)

    Crédits:
  • Thomas Leblond, affiches produites autour de la question du graphisme vernaculaire.

    Thomas Leblond, affiches produites autour de la question du graphisme vernaculaire.

    Étudiant diplôme national d’arts et techniques DNAT (année: 2010) 

    Crédits:
  • Thomas Leblond, affiches de conférence.

    Thomas Leblond, affiches de conférence.

    Étudiant diplôme national d’arts et techniques DNAT (année: 2010)

    Crédits:
  • <span class='italique'>Points de Vue. Formes de l’édition contemporaine.</span>

    Points de Vue. Formes de l’édition contemporaine.

    Manifestation co-organisée avec l’école supérieure d’art de Grenoble, l’école régionale des beaux-arts de Valence et l’école supérieure d’art et design de Saint-Étienne. Programme recto

    Crédits:
  • Tony Simoës Relvas, édition monographique sur Roger Excoffon.

    Tony Simoës Relvas, édition monographique sur Roger Excoffon.

    Étudiant diplôme national d’arts et techniques DNAT (année 2008).

    Crédits:
  • Publication <span class='italique'>Holzwege > Chemins qui ne mènent nulle part</span>, 2010.

    Publication Holzwege > Chemins qui ne mènent nulle part, 2010.

    Coproduction École Supérieure Metz Métropole, centre d'art contemporaine-la synagogue de Delme, association La Première Rue, Briey-en-Fôret et gutleut verlag, Frankfurt am Main.

    Crédits:
  • Wei Chang, école nationale supérieure d'art de Nancy, option communication année 3

    Wei Chang, école nationale supérieure d'art de Nancy, option communication année 3

    « Ce travail de typographie animée s'appuie sur une poésie de Raymond Queneau "Une facilité de pensée" extrait du livre Courir les rues. Ce texte est pour moi comme une allégorie de la caverne de Platon. J'ai donc joué avec cette image passant de l'obscurité totale, puis partielle, à la pleine lumière, comme une métaphore de l'intérieur vers l'extérieur. Le travail du son (craquement de feu) tente d'amplifier cette volonté. »

  • Antoine Dupuy, école nationale supérieure d’art de Nancy, option communication année 3

    Antoine Dupuy, école nationale supérieure d’art de Nancy, option communication année 3

    Passage « La vidéo Passage est une expérimentation typographique sur la matière et les mots. Ceux que j’ai choisis sont associés à un matériau qui grâce au temps, permet de les dévoiler ou de les faire disparaître. L’idée d’instantanéité, d’éphémère est présente dans chacune des vidéos à travers les procédés employés. Il s’agit de faire émerger une réflexion entre le sens du mot et la manière dont il se forme ou se déforme. Le temps est le dénominateur commun entre toutes les séquences qui sont strictement différentes et par les procédés qu’il implique. La manière dont le temps révèle ou occulte les mots amène le spectateur à appréhender le monde différemment. Derrière l’aspect a priori purement esthétique se dessine une dimension réflexive sur notre société et ses aspects politique et social. »

  • Atelier avec Bertrand Duplat.

    Atelier avec Bertrand Duplat.

    Projet de livre interactif. Réalité augmentée réalisée sous Processing. Sérigraphie sur la couverture et impression numérique. Format : 16x21cm

    Crédits:
  • Bertrand Sandrez, Thirty-six, the book.

    Bertrand Sandrez, Thirty-six, the book.

    Projet d'édition autour de la culture du vélo à Copenhague, dans le cadre de Erasmus, à Würzburg, Allemagne. Format : 18x21cm

    Crédits:
  • La Une du monde en braille, création d'un système de hiérarchie typographique

    La Une du monde en braille, création d'un système de hiérarchie typographique



    Crédits:
  • Typographie Modulaire

    Typographie Modulaire



    Crédits:
  • Études de mœurs à l'Esad, enquête et publication

    Études de mœurs à l'Esad, enquête et publication



    Crédits:
  • Éveil politique, graphisme et activisme

    Éveil politique, graphisme et activisme



    Crédits:
  • Typographie(s), mises en scènes ludiques et didactiques de quatre caractères typographiques

    Typographie(s), mises en scènes ludiques et didactiques de quatre caractères typographiques



    Crédits:
  • Interface de dialogue instantané, typographie. Gestuelle

    Interface de dialogue instantané, typographie. Gestuelle



    Crédits:
  • N'en laisse que les arêtes (d'après Charles Dobzynski), poésie et espace urbain

    N'en laisse que les arêtes (d'après Charles Dobzynski), poésie et espace urbain



    Crédits:
  • Dessin paramétrique de caractère

    Dessin paramétrique de caractère



    Crédits:
  • Texte sensible, interface de livre numérique

    Texte sensible, interface de livre numérique



    Crédits:
  • ADT (atelier de découpage typographique).

    ADT (atelier de découpage typographique).

    Un groupe d’étudiants se lance spontanément en 1998 dans un projet de polices libres de droits (communication graphique).

    Crédits:
  • Mademoiselle Berthe : dessin espiègle et travail en finesse (Sandra Chamaret, diplôme de communication graphique, 1997)

    Mademoiselle Berthe : dessin espiègle et travail en finesse (Sandra Chamaret, diplôme de communication graphique, 1997)

    (Sandra Chamaret, diplôme de communication graphique, 1997).

    Crédits:
  • Garamond et Cie

    Garamond et Cie

    Enquête menée par Alexandre Brand (didactique visuelle, 2009).
    Ce projet a été développé dans le cadre d’un cours de Vivien Philizot au sein de l’atelier de didactique visuelle. L’atelier de didactique visuelle est un des trois ateliers de l’option communication à l’École supérieure des arts décoratifs de Strasbourg. Unique en France, il forme des étudiants à la pédagogie par l’image, à la transmission des sciences et des savoirs et à la médiation culturelle.

    Crédits:
  • Bizeau sans : caractère numérique pour une signalétique (Sébastien Delobel, diplôme de communication graphique, 1997)

    Bizeau sans : caractère numérique pour une signalétique (Sébastien Delobel, diplôme de communication graphique, 1997)



    Crédits:
  • Hachures : ou comment découper des annuaires téléphoniques

    Hachures : ou comment découper des annuaires téléphoniques

    (Maud Guerche, communication graphique, 2009).

    Crédits:
  • Maigres, normaux ou gras, les Voyageurs de Julien Laureau

    Maigres, normaux ou gras, les Voyageurs de Julien Laureau

    (didactique visuelle, 2011).

    Crédits:
  • Prototyp-o

    Prototyp-o

    Yannick Mathey conçoit avec Processing (langage et interface de programmation open-source) un générateur d’idées typographiques (diplôme de communication graphique, 2010).

    Crédits:
  • Stanislas : expérimentation sur le sous-titrage et dessin de caractères — avec « supersignes » — pour une lecture rapide et intuitive de Sandrine Nugue

    Stanislas : expérimentation sur le sous-titrage et dessin de caractères — avec « supersignes » — pour une lecture rapide et intuitive de Sandrine Nugue

    (diplôme de communication graphique, 2011).

    Crédits:
  • Tchik Jroulns : Annabel Schenk grave sur bois façon « ladakhi » des récits recueillis sur place au Ladakh

    Tchik Jroulns : Annabel Schenk grave sur bois façon « ladakhi » des récits recueillis sur place au Ladakh

    (l’Ours, atelier de recherche et de création, 2009).

    Crédits:
  • Modulo : du carnet de recherches à la publication par Linotype

    Modulo : du carnet de recherches à la publication par Linotype

    (Olivier Umecker, communication graphique,1997-1998).

    Crédits:
  • Fontzéro interroge les rapports entre langage, écriture et typographie

    Fontzéro interroge les rapports entre langage, écriture et typographie

    (Vivien Philizot, Raphaël Tardif, diplôme de communication graphique, 2000).

    Crédits:
  • Exposition « Górowski / Kunce / Pluta »

    Exposition « Górowski / Kunce / Pluta »

    Trois affichistes polonais enseignants à l’école des beaux-arts de Cracovie réunis au Palais des arts de l’école supérieure des beaux-arts de Toulouse, avril 2005. Signalétique de l’exposition.
    Polices de caractères Pixat et Vampyr dessinées par les étudiants.

    Crédits:
  • Variantes et choix chromatiques pour la publication Apocalypse conçue par l’option Communication de l’école supérieure des beaux-arts de Toulouse, 2010.

    Variantes et choix chromatiques pour la publication Apocalypse conçue par l’option Communication de l’école supérieure des beaux-arts de Toulouse, 2010.

    Publication conçue par l’option Communication de l’école supérieure des beaux-arts de Toulouse, 2010.
    Ce recueil de dessins s’inscrit dans la continuité d’un double atelier intensif mené dans l’école avec Jochen Gerner à l’automne 2009. Les textes sont composés en Vampyr Rayure, Jenson Rotunda et Fedra Stylo-bille, typographies conçues par Morgan Pansier, Benjamin Renaud et Aurélien Vret.

    Crédits:
  • Extrait d’une double-page de la publication «Apocalypse»

    Extrait d’une double-page de la publication «Apocalypse»

    Publication conçue par l’option Communication de l’école supérieure des beaux-arts de Toulouse, 2010. Police de caractères Vampyr Rayures conçue par Benjamin Renaud et Aurélien Vret, étudiants de 5e année de l’option communication.
    Ce recueil de dessins s’inscrit dans la continuité d’un double atelier intensif mené dans l’école avec Jochen Gerner à l’automne 2009.

    Crédits:
  • Spécimen typographique « Garonne » présenté lors de l’exposition N-1 de la Biennale internationale de design de Saint-Étienne, 2010.

    Spécimen typographique « Garonne » présenté lors de l’exposition N-1 de la Biennale internationale de design de Saint-Étienne, 2010.

    Affiche format A1 recto-verso pliable en livret 8 pages A4, tons directs Pantone, 1500 exemplaires.

    Crédits:
  • Vue de l’exposition de juin à octobre 2009 sur la typographie «Garonne» organisée en collaboration avec la mairie de Toulouse.

    Vue de l’exposition de juin à octobre 2009 sur la typographie «Garonne» organisée en collaboration avec la mairie de Toulouse.

    Exposition publique à ciel ouvert dans le centre-ville de Toulouse d’une cinquantaine de panneaux didactiques recto-verso sur le processus de dessin et la genèse de cette police de caractères identitaire.

    Crédits:
  • Atelier «Jenson Rotunda» mené par Alejandro Lo Celso avec les étudiants de l’option communication de l’école supérieure des beaux-arts de Toulouse.

    Atelier «Jenson Rotunda» mené par Alejandro Lo Celso avec les étudiants de l’option communication de l’école supérieure des beaux-arts de Toulouse.

    Atelier de recherche mené en partenariat avec la bibliothèque d’étude du patrimoine de Toulouse en 2009-2010.

    Crédits:
  • Livret de présentation de l’école supérieure des beaux-arts de Toulouse 2007, alphabet Pixat.

    Livret de présentation de l’école supérieure des beaux-arts de Toulouse 2007, alphabet Pixat.

    Travail typographique collectif mené en 2004 par les étudiants de 3e de l’option communication et finalisé par Laure Afchain.

    Crédits:
  • Traduction et mise en page Joris Livrieri, 2009, du texte <span class='italique'>The Crystal Goblet</sup>, par Beatrice Warde, 1925

    Traduction et mise en page Joris Livrieri, 2009, du texte The Crystal Goblet, par Beatrice Warde, 1925

    Septième contribution à l’anthologie lacunaire
    Crédits:
  • ATO – Atelier typographie & offset.
Fabrice Belot, Annick Lantenois, David Poullard, Samuel Vermeil.

    ATO – Atelier typographie & offset. Fabrice Belot, Annick Lantenois, David Poullard, Samuel Vermeil.

    École supérieure d’art et de design de Valence, DG2, automne 2008
    L’objet. Travail d’initiation à la typographie, à la mise en page et à l’impression offset. Le projet : réalisation d’une brochure rassemblant les travaux et les recherches de chacun. La méthode : effectuer une recherche permettant d’identifier l’auteur, l’éditeur, le contexte historique et les conditions particulières de la conception du caractère choisi, ses différents usages. Chacun devra mettre en page le résultat de ses recherches dans 4 pages de format 12 x 17 cm (2 doubles pages) qui seront rassemblées pour être imprimées sur la presse offset. Les étapes : recherche documentaire et écriture ; Mise en forme du document ; Impression et réalisation de la brochure.

    Crédits:
  • Sébastien Biniek, NDSI  — Numérisation d’une source instable.

    Sébastien Biniek, NDSI — Numérisation d’une source instable.

    Projet de diplôme pour le diplôme national d’arts et techniques (DNAT) de la session d’octobre 2011.
    Sébastien Biniek a mené un travail de dessin typographique à partir de la structure formelle des écritures sans empattement utilisées en cartographie depuis le début du XXe s. « À mi-chemin entre écriture et typographie, cet objet d’étude intègre l’aléa et la fragilité inhérents à tout tracé. Envisagé d’abord de manière sensible afin de retrouver la couleur typographique que produit ces écritures, puis sous l’angle systématique afin d’établir une source “moyenne”, le processus de dessin de caractère est interrogé afin de mesurer l’écart que peut produire deux méthodologies dans l’étude d’un objet dont les contours semblent échapper à la rationalisation des formes. » Sébastien Biniek est en 3e année design graphique à l’école supérieure d’art et de design de Valence (Dnat 2011)

    Crédits:
  • Valentin Barry, <span class='italique'>Recherches typographiques, 2007-09.</span>

    Valentin Barry, Recherches typographiques, 2007-09.

    Livret 48 pages, 18 x 25 cm, bichromie.
    « Il m’arrive de centrer l’identité de certains de mes projets autour de la conception d’un caractère typographique. Soit parce qu’aucun ne me semble répondre plastiquement à mon sujet, soit parce que les contraintes techniques de conception du projet nécessitent un dessin de lettre particulier […] Ceux qui n’ont pas été conçus pour un travail précis ont été réalisés lors de workshops ou par simple désir d’expérimentation ». Valentin Barry est diplômé (diplôme national supérieur d’expression plastique - Dnsep) de l’école supérieure d’art et de design de Valence en juin 2011

    Crédits:
  • Maxime Foisseau et Charlotte Gauvin, <span class='italique'>Typrocessing — Outils de création typographique</span>

    Maxime Foisseau et Charlotte Gauvin, Typrocessing — Outils de création typographique

    Ce projet est né lors d’un atelier qui s’est tenu en avril 2011 à La Cambre. Animé durant trois jours par le designer graphique Lionel Maes du studio La Villa Hermosa, il portait sur le langage et interface de programmation open-source Processing. Nous avons élaboré un dispositif porté par l’idée de mesurer la variation de lisibilité grâce à la programmation et permettre, sur la base de deux caractères existants (Akzidenz Grotesk roman, et Cochin roman), de créer un nouveau dessin de lettre. Les deux polices ont été choisies du fait de leur hauteur d’x et de leur chasse proche et leur superposition entraîne l’apparition d’un caractère hybride. Les glyphes sont alors définis à l’aide de formes ancrées sur les points directeurs, permettant des jeux formels. Charlotte Gauvin et Maxime Foisseau sont diplômés (diplôme national d’arts et techniques - Dnat) de l’école supérieure d’art et de design de Valence en octobre 2010

    Crédits:
  • Adrien Vasquez, <span class='italique'>Valences</span>
Projet de diplôme de DNSEP, juin 2010

    Adrien Vasquez, Valences Projet de diplôme de DNSEP, juin 2010

    « Quatre variations de mon caractère typographique Valence sont développées à travers une identité fictionelle de l’école, chacune déterminée en fonction d’un contexte particulier d’utilisation. Le poster en raconte le processus tout en servant de spécimen. Il y a une limite où une lettre n’est plus considérée comme telle. Y a t-il une telle limite en ce qui concerne les familles de caractères ? L’absurde épaisseur du classeur des possibles Valences à venir permet de se souvenir de ces limites. » Adrien Vasquez est diplômé (Dnsep) de l’école supérieure d’art et de design de Valence en juin 2009

    Crédits:
  • Valentin Barry, <span class='italique'>Nous sommes</span>, 2008.

    Valentin Barry, Nous sommes, 2008.

    Animation Flash et bande son, 3’.
    Ce projet d’animation est « abordé comme une recherche, avec l’ambition première de faire cohabiter l’écriture, le son et le graphisme — à travers la typographie modulaire — dans un même espace […]. Nous sommes est un des résultats possibles de cette recherche ». Valentin Barry est diplômé (diplôme national supérieur d’expression plastique - Dnsep) de l’école supérieure d’art et de design de Valence en juin 2011.

  • L’Atelier du livre d’Art et de l’Estampe

    L’Atelier du livre d’Art et de l’Estampe



    Crédits:
  • Poste de gravure à l’Atelier du livre d’Art et de l’Estampe

    Poste de gravure à l’Atelier du livre d’Art et de l’Estampe



    Crédits:
  • L’Atelier du livre d’Art et de l’Estampe

    L’Atelier du livre d’Art et de l’Estampe



    Crédits:
  • Le musée de l’Imprimerie

    Le musée de l’Imprimerie

    Le musée de l’Imprimerie est installé à Lyon, dans l’hôtel de la Couronne

    Crédits:
  • Les collections du musée de l’Imprimerie de Lyon.

    Les collections du musée de l’Imprimerie de Lyon.

    Entretien avec Alan Marshall, 29 mars 2011, 4’30

  • Les missions du musée de l’Imprimerie de Lyon.

    Les missions du musée de l’Imprimerie de Lyon.

    Entretien avec Alan Marshall, 29 mars 2011, 3’21

  • Salle du musée de l’Imprimerie avec une presse de type Gutenberg

    Salle du musée de l’Imprimerie avec une presse de type Gutenberg



    Crédits:
  • Musée Plantin-Moretus. Petite bibliothèque.

    Musée Plantin-Moretus. Petite bibliothèque.



    Crédits:
  • Cour du musée Plantin-Moretus (Anvers).

    Cour du musée Plantin-Moretus (Anvers).



    Crédits:
  • Musée Plantin-Moretus. Grande bibliothèque.

    Musée Plantin-Moretus. Grande bibliothèque.



    Crédits:
  • Les plus anciennes presses au monde sont conservées au musée Plantin-Moretus.

    Les plus anciennes presses au monde sont conservées au musée Plantin-Moretus.



    Crédits:
  • Le Musée Plantin-Moretus.

    Le Musée Plantin-Moretus.



  • Aristote, <span class='italique'>Aristotelis rhetoricorum ad Theodecten</span>

    Aristote, Aristotelis rhetoricorum ad Theodecten

    Paris, Simon de Colines, 1540, 8°.
    Page de titre ornée de la célèbre marque de Simon de Colines représentant le temps (Tempus) sous la forme d’un faucheur.

    Crédits:
  • Les caractères historiques et la pédagogie. Entretien avec Franck Jalleau, enseignant à l'École Estienne, 21 avril 2011, 0'35

    Les caractères historiques et la pédagogie. Entretien avec Franck Jalleau, enseignant à l'École Estienne, 21 avril 2011, 0'35



  • Entretien avec Jean-Baptiste Levée, enseignant à l'École supérieure d'arts et de médias de Caen, 0'56

    Entretien avec Jean-Baptiste Levée, enseignant à l'École supérieure d'arts et de médias de Caen, 0'56



  • Les usages de l'Helvetica, du Times et du Garamond : la métaphore du vêtement. Entretien avec Muriel Paris, enseignante à l'École supérieure de design, d'art graphique et d'architecture intérieure. Penninghen, 4 juillet 2011, 3'14

    Les usages de l'Helvetica, du Times et du Garamond : la métaphore du vêtement. Entretien avec Muriel Paris, enseignante à l'École supérieure de design, d'art graphique et d'architecture intérieure. Penninghen, 4 juillet 2011, 3'14



  • L'étude des familles de caractères : les garaldes. Entretien avec Muriel Paris, enseignante à l'École supérieure de design, d'art graphique et d'architecture intérieure. Penninghen, 4 juillet 2011, 1'22

    L'étude des familles de caractères : les garaldes. Entretien avec Muriel Paris, enseignante à l'École supérieure de design, d'art graphique et d'architecture intérieure. Penninghen, 4 juillet 2011, 1'22



  • Entretien avec Michel Wlassikoff, 15 juin 2011

    Entretien avec Michel Wlassikoff, 15 juin 2011



  • Entretien avec Michel Wlassikoff, 15 juin 2011. 3'30

    Entretien avec Michel Wlassikoff, 15 juin 2011. 3'30



  • Carte des établissements français

    Carte des établissements français



    Crédits:
  • L'affichage des polices Garamond sur écran d'ordinateur. Entretien avec Roxane Jubert, 15 juin 2011, 2'06''

    L'affichage des polices Garamond sur écran d'ordinateur. Entretien avec Roxane Jubert, 15 juin 2011, 2'06''



  • Garamond à l'ère numérique. Entretien avec Roxane Jubert, 15 juin 2011. 4'01''

    Garamond à l'ère numérique. Entretien avec Roxane Jubert, 15 juin 2011. 4'01''



  • Choisir et comparer les caractères. Entretien avec Roxane Jubert, 15 juin 2011. 4'26''

    Choisir et comparer les caractères. Entretien avec Roxane Jubert, 15 juin 2011. 4'26''



  • Le monde du livre à Paris en 1540

    Le monde du livre à Paris en 1540

    Le plan dit « de Bâle » (ou « Truchet-Hoyau ») représente fidèlement le tracé des rues parisiennes au milieu du XVIe siècle et localise les plus importants établissements publics, scolaires ou religieux de la capitale du Royaume de France. À ce titre, il constitue un fonds de carte utile et pertinent pour localiser les boutiques et ateliers des libraires, imprimeurs graveurs et fondeurs de lettres actifs à Paris en 1540, lorsque Claude Garamont débute sa carrière de graveur de caractères. Un dépouillement effectué dans le Répertoire des imprimeurs parisiens de Philippe Renouard (1898, revu et complété en 1965 par Brigitte Moreau et Jeanne Veyrin-Forrer) a permis d’identifier cent cinquante hommes du livre actifs à Paris en 1540 et de connaître leurs adresses. Pour localiser précisément les hôtels concernés, on s’est appuyé sur la Topographie historique du Vieux Paris, initiée par Adolphe Berty dans les années 1860, qui localise quelques enseignes. S’il est fidèle à la réalité dans sa représentation du tracé des rues, le plan de Bâle ne montre pas la réalité du bâti parisien : les maisons étaient, bien plus nombreuses en réalité que celles figurant sur la gravure (qui n’ont, en fait, qu’une fonction esthétique). De ce fait, la carte que nous présentons est nécessairement imprécise. Elle est néanmoins utile pour apercevoir la répartition et le voisinage des libraires les uns par rapport aux autres. On peut ainsi voir que la grande majorité des échoppes sont agglutinées autour de deux principaux centres : le Palais sur l’île de la Cité, et l’église Saint-Benoît dans la rue Saint-Jacques. Quelques boutiques sont excentrées, du côté du boulevard Saint-Germain, ou hors les murs, faubourg Saint-Marcel. Mode d’emploi : cliquez sur "Vue générale" pour afficher les zones interactives, puis cliquez sur les différents quartiers pour afficher les bâtiments abritant des imprimeurs, relieurs ou libraires...

  • Création typographique

    Création typographique



    Crédits:
  • Imprimer avec Robert Estienne

    Imprimer avec Robert Estienne

    Animation présentant la technique d'impression mise au point par Gutenberg.