Anatomie de la lettre

Le caractère typographique est un « objet » dessiné, construit (voir les autres fiches de ce site). Le vocabulaire qui décrit les différentes parties de la lettre est très riche. L'illustration de cet exercice ne fournit que quelques exemples des termes imagés employés. Certains renvoient au corps humain, sans que l'on en ait l'explication. Aussi parle-t-on de l'anatomie de la lettre, cette dernière a un corps, certaines ont des jambages, en référence étymologique à la jambe, des empattements à la notion de pattes, un œil, une hauteur d'œil ou encore une ligne de pied. Aucune logique d'ensemble ne réunit ces différents termes, dont d'autres comme le fût ou le congé, ne renvoient pas au corps humain. Il apparaît simplement qu'à l'image de bien d'autres créations les termes ont été établis par des analogies dont l'histoire et l'origine, pour ce qui est du caractère typographique, est encore à constituer. Il n'existe pas de véritable consensus sur ce vocabulaire et les appellations ci-après sont indicatives. Au fil d'ouvrages, on pourra trouver des appellations sensiblement différentes pour l'anatomie de la lettre.

Le corps

Taille d'un caractère qui s'exprime en points. Techniquement c'est la hauteur de l'œil du caractère augmentée des espaces utiles du haut et du bas qui servent à l'interlignage.

L'œil

Partie imprimante de la lettre, celle, qui dans les lettres en relief au plomb est en contact avec le papier et encrée, laisse la trace du caractère sur le support.

La hauteur d'œil

Nommée également hauteur d'x, désigne la partie des caractères dont la hauteur est équivalente aux voyelles. De cette hauteur dépend la lisibilité d'un caractère, plus elle est importante, plus le texte sera lisible en particulier en petit corps.

Le pied

Partie la plus basse de la lettre descendante.

La panse

Plein des lettres rondes, comportant une contreforme fermée.

La goutte

Extrémité de certaines lettres (a, f, g) nommée ainsi par analogie formelle, selon les styles de lettres cette partie peut aussi être nommée bouton.

Le jambage

Partie médiane des divisions de pierre des fenêtres, constitue les montants des lettres n, m et renvoie étymologiquement à la jambe. Partie d'une lettre minuscule qui dépasse la hauteur d'x. Les jambages inférieurs descendent sous la ligne de pied, comme dans le « g ».

Fiche pédagogique n°4

NIVEAU

Collège: thématiques « Arts, techniques, expressions »

Lycée: thématique « Arts, sciences et techniques »

ENSEIGNEMENTS IMPLIQUÉS

Français, histoire-géographie, arts, sciences et vie de la Terre, technologie, histoire des arts

DocumentTélécharger la fiche
au format PDF

Activité

Identifier les différentes parties d’une lettre.