Interprétation des débuts du XXe siècle (1)

En France, dès 1914, Georges Peignot, directeur de la fonderie éponyme, et Henri Parmentier, son graveur, entament la réalisation d’un Garamond qui ne sera publié qu’en 1926 par la fonderie Deberny & Peignot. Basé sur le dessin du caractère proposé en 1900 par l’Imprimerie nationale, il est conçu selon les impératifs d’impression modernes sur papier à base de bois, à la différence des papiers chiffon du XVIe siècle. Marqué par l’Art Nouveau, avec son « a» légèrement sinueux ou son « z» semblant partir vers la gauche, il demeure le Garamond de référence en France durant plusieurs décennies.

Les versions du Garamond de Deberny & Peignot, de la fonderie Stempel, des American Type Founders…

En 1917, les American Type Founders (ATF) présentent une version dessinée par Morris Fuller Benton et Thomas Maitland Cleland. Lesquels se sont appuyés sur les recherches du bibliothécaire et historien de la typographie Henry Lewis Bullen, ainsi que sur le modèle de l’Imprimerie nationale. Initialement conçu pour des usages livresques, il connaît un grand succès, y compris dans des usages pour lesquels a priori il n’était pas destiné, comme la publicité. Sa construction plutôt calme, peu dynamique, s’accompagne de certains tracés de lettres étonnants, comme le « e », plus proche de l’ovale que du rond, ou le « a », dont la boucle inférieure est relativement grande pour un Garamond.

Dans les années 1920, la Fonderie Typographique Française se dote à son tour d’un Garamond, éloigné des productions de ses concurrents ; gras, empâté, il est aussi loin de les égaler. En revanche, la fonderie Stempel, à Francfort, édite en 1925 un Garamond inspiré du spécimen Egenolff-Berner de 1592. Son dessin puissant, solide, assez noir, en fait encore aujourd’hui l’un des plus appréciés par les typographes. Il est relativement « normalisé » dans ses tracés, par rapports à d’autres. On peut particulièrement le constater dans l’italique, dont l’axe d’inclinaison varie peu, surtout en comparaison de celui, virevoletant, du Garamond Deberny & Peignot.

Déployer la chronologie