L’enseignement de la typographie à l’École supérieure d’Art et de Design de l’ESAD-GV (site de Valence)

Le cursus proposé dans l’option design graphique de l’École supérieure d’Art et de Design Grenoble-Valence intègre dès le cycle court une sensibilisation au texte et, de là, aux médias et aux signes graphiques qui lui donnent forme : l’étudiant est ainsi motivé à s’emparer de l’un des matériaux, et non le moindre, qu’il devra manier tant au niveau de ses productions graphiques que dans la conception et l’argumentation même de ses projets.

Un va-et-vient entre deux niveaux d’approche de la typographie est ainsi mené, de la macro-typographie (mise en page de textes, compréhension de leurs natures diverses, résolution de la structure des discours et de la hiérarchie des informations qu’ils contiennent, etc.) à la micro-typographie (dessin de caractères typographique, compréhension de l’anatomie des signes et de la perception des formes, exploration des possibilités offertes par la programmation, etc.).

Nous tenons à placer l’enseignement de la typographie dans des perspectives exploratoires.

Qu’il se destine ou non dans son devenir professionnel à pratiquer le dessin de caractères typographiques, il nous semble précieux d’offrir à chaque étudiant la possibilité d’une connaissance et d’une pratique, éventuellement approfondie, dans ce domaine : observer et expérimenter la lettre, c’est aussi comprendre le Design graphique dans son essence même, la fonction reposant ici sur une articulation de formes élémentaires, soumises à des contraintes et des possibles, des usages et des audaces.

À travers l’interrogation de nos pratiques d’écriture et de lecture, des contextes, des usages et des outils qui les ont générées, nous tenons à placer l’enseignement de la typographie dans des perspectives exploratoires. L’apprentissage par le biais d’exercices traditionnels se pose ainsi comme une étape parmi d’autres et non une fin en soi : la dimension expérimentale, le renouvellement des enjeux de création et l’investissement des médias actuels sont vivement encouragés.

En complément de l’enseignement hebdomadaire apporté aux étudiants, des événements tels que ateliers (pour les plus récents : Fanette Mellier et Thomas Huot-Marchand), journées d’études et tables rondes (Lectures numériques, mars 2010) et expositions (Roger Excoffon et l’imprimerie Olive, mai 2011) sont organisées chaque année autour du thème de l’écriture, de la lecture et de la typographie.