L'enseignement de la typographie à l'École supérieure d'arts et de design du Havre (ESADHaR)

Le cursus en design graphique et typographie à l’ESADHaR.

Constituer une culture de la typographie devenant opératoire dès la 2e année est un des objectifs majeurs pour la pédagogie du premier cycle. Un accent particulier est mis sur l'enseignement des usages typographiques, de la mise en page, soutenus par des repères historiques. Depuis peu, un réel engouement pour la création de caractère s'opère chez les jeunes étudiants en design graphique, qui s’impliquent et s’engagent avec naturel dans ce champ de création. Si l’approche rigoureuse et fonctionnelle de la conception d'un caractère de labeur reste l'affaire des typographes, de très jeunes étudiants peuvent se confronter à l’école au dessin de lettres et au caractères de titrage, au profit d'une appréhension des notions et des problématiques fondamentales de la micro-typographie. Dès la 1ere année une sensibilisation à la typographie est offerte à l’élève, dans le cadre du cours d'initiation au design graphique. L'enseignement se poursuit en 2e année et 3e année par un apprentissage des notions fondamentales de la micro et la macro typographie. En deuxième cycle, l’étudiant, autonome, est dans la construction d’un projet : il se documente, pense ses pratiques, élabore les outils intellectuels et graphiques nécessaires à un travail d’auteur qu’il formulera pour son diplôme de fin d’études. À l’école, la typographie y est largement représentée.

Différentes approches et expériences passionnées de la création de caractère : travaux d’écriture à partir de la morpho-structure de la lettre, le vernaculaire havrais : création d’un alphabet, la contrainte oulipienne à l’œuvre sous forme d’affiches.

Positionnement de la recherche en typographie dans l’école. La Saison graphique, histoire d’un enracinement

La recherche s’inscrit actuellement à l’école dans un dispositif particulier, qui se construit avec et autour de la manifestation « Une Saison Graphique », dont elle est fondatrice ainsi que ses deux autres partenaires : un centre de documentation scientifique La Bibliothèque Universitaire, et une galerie d’art contemporain, Le Portique. La manifestation a pour but d’accompagner et de rendre présent au Havre un graphisme contemporain peu exposé dans cette région à travers une diversité d’événements : expositions, conférences, rencontres, concerts, performances. Depuis 2010, une série d’actions pédagogiques s'articulent avec cette manifestation : échanges et ateliers de création avec de grands professionnels de la typographie (Malou Verlomme, Jack Usine) ; création d'un groupe de recherche, associant les professeurs de l’ESADHaR et les partenaires fondateurs de la manifestation ; réflexion sur le positionnement de l’événement, et implication des étudiants dans sa mise en œuvre.

Programme de l’année typographique 2011-2012 à l’ESADHaR

Outre les cours et ateliers, une démarche particulière a commencé en 2011-2012 sous forme de d'ateliers de création thématiques, par exemple : Un enjeu typographique Oulipien dans la ville de Raymond Queneau, avec Olivier Salon, membre de « L’Oulipo », Brigitte Monnier et Julien Gineste, dont l'enjeu fut de trouver les correspondances potentielles entre la contrainte littéraire et la contrainte de l’impression sérigraphique en deux couleurs, entre l’idée écrite et son expression typographique à l’échelle de la ville.